Catégorie : Chroniques d’une future mariée

Je n’ai pas aimé ma demande en mariage – Partie 2 : la déception

Je n’ai pas aimé ma demande en mariage – Partie 2 : la déception

Tu te rappelles, la dernière fois, je te racontais ma demande en mariage version paillettes, licornes, hiiiiiiiii en tout genre ! Aujourd’hui, nous allons passer du côté obscur de la force…

La réalité.

Quand ta liste d’invités… influence tes choix – Partie 1

Quand ta liste d’invités… influence tes choix – Partie 1

Une fois la demande passée, les annonces faites (ou alors c’était après ? Ou en parallèle ? Dans l’euphorie des premiers temps, mes souvenirs se mélangent un peu…), le mode dévoreuse de blogs lancé et les grands piliers de notre mariage définis, vient la grande question du « Mais qui va-t-on inviter à cette journée ? ». (Tadam, je parie que tu l’avais vue venir, celle-là !)

Comme tu es super assidue à mes chroniques (comment ça, ce n’est même pas vrai et t’es là complètement par hasard ? Bienvenue alors.), tu as déjà tilté (ou pas, donc…) que lorsque je me suis présentée ainsi que notre mariage, j’ai parlé d’un nombre conséquent d’invités…

Et enfin, la mariée sera accessoirisée !

Et enfin, la mariée sera accessoirisée !

Le mois de septembre en Alsace peut réserver bien des surprises au niveau météorologique. Il peut aussi bien faire beau et très chaud que vraiment moche et plutôt frisquet. Il n’était donc pas question de prendre des risques : il me fallait un parapluie d’une part, et de quoi me couvrir les épaules d’autre part.

Pour le parapluie, aucun souci, j’en ai trouvé un transparent dans un supermarché pour 20€. Pour la « petite laine », par contre, ça a été beaucoup plus difficile. Le problème avec ces accessoires potentiellement non utilisés est justement qu’il se peut qu’ils restent dans leur boîte. Je ne voulais donc pas investir trop d’argent, et de préférence acheter des pièces que je puisse remettre par la suite.

Récit de quête n°2 : la demande en mariage – Partie 2

Récit de quête n°2 : la demande en mariage – Partie 2

Et alors, me demanderas-tu, qu’est-ce que tout ça a à voir avec la demande ? Ben rien, en fait. Le jeu s’est terminé, j’ai réussi à sauver tous mes proches (eh ouais, je suis trop forte), j’ai fait de gros bisous à tout le monde pour les remercier et on s’apprêtait à partir pour le resto.

Et là, je vois que les gens « traînent », comme s’ils attendaient quelque chose. Chéri, lui, devient tout stressé, et je me demande bien pourquoi, car son jeu était génial… Et puis tout d’un coup, il me fait une jolie déclaration d’amour (dont le contenu restera privé) se terminant par : « Tu sais que je t’aime, je crois qu’il est temps que je te le prouve. » Et là, genou à terre, écrin en velours rouge et le fameux : « Veux-tu m’épouser ? »

Bienvenue à Mademoiselle Big Apple, future mariée de juin 2017 !

Bienvenue à Mademoiselle Big Apple, future mariée de juin 2017 !

Hey !! Je fais partie de l’équiiiiipe !! Me voilà chroniqueuse Mademoiselle Dentelle… Ça sonne bien quand je le dis. Après avoir prévenu ma meilleure amie, mon Ours, ma grand-mère… je suis revenue sur Terre, et maintenant, il va falloir assurer à l’écriture. Tu la sens, la pression sur mes petites épaules, là ?

Avant même d’avoir la réponse, j’avais déjà fait une liste des sujets que je voulais aborder, et je te préviens : tu vas avoir de la lecture ! Mais pour commencer, je vais te présenter les membres de ma toute petite famille…

Journal des quêtes #5 : créer une identité de mariage

Journal des quêtes #5 : créer une identité de mariage

Après mon immersion dans la wedding-sphère, je me suis rendu compte qu’il était courant d’avoir un logo de mariage. Un logo de mariage, ça peut être juste vos prénoms, vos initiales, un dessin, etc. C’est pratique, tu peux le mettre partout, ça crée une “identité” au mariage. Et en général, c’est représentatif de vous (si c’est vos prénoms, en même temps…), de votre mariage (si vous faites un dessin, par exemple), des couleurs, etc. Ça peut aussi être juste pour le fun.

Moi, en tout cas, dès que j’ai découvert l’existence de la chose, j’en ai voulu pour nous.

Trois mariages… trois robes ??! – Partie 3 : les derniers essayages et tadaaaam !

Trois mariages… trois robes ??! – Partie 3 : les derniers essayages et tadaaaam !

Je me mets en quête de bons plans : ventes dégriffées d’anciennes collections de grandes marques, nouvelles créatrices en plein lancement, couturières, etc. Dans cette quête, j’apprends qu’il y a un petit salon du mariage fin janvier. J’arrive à motiver Chouchou, et on est partis !

Je rencontre d’abord une couturière, qui comprend exactement ce que je veux, les matières, les coupes, etc. Et elle a des idées pour la seconde robe. Au top ! Par contre, on est hors budget. Je poursuis mon chemin. Je retrouve les grandes enseignes classiques, et là, au détour d’un stand, j’aperçois LA robe.

Bienvenue à Mademoiselle Rationnelle, future mariée d’août 2017 !

Bienvenue à Mademoiselle Rationnelle, future mariée d’août 2017 !

Moi, c’est Mademoiselle Rationnelle, franco-suissesse, née en Suisse et élevée en France, développeuse logiciel âgée de 26 ans. Lui, c’est Monsieur Pragmatique, 100% helvético-suisse, conseiller fiscal (celui qui te fait économiser des sous quand tu remplis ta feuille d’impôts) âgé de 28 ans.

Nous nous sommes rencontrés il y a bientôt sept ans sur le campus universitaire de Lausanne, en Suisse.

La jolie demande de Mister Suède

La jolie demande de Mister Suède

La plupart des mariées et futures mariées se souviennent du jour de la fameuse demande comme d’un moment de bonheur intense, voire d’hystérie totale, avec petits cris aigus, danse de la joie, voire triple salto arrière. Pour moi, ce jour très spécial restera gravé dans ma mémoire à la fois comme un jour très heureux, mais aussi comme un jour très sombre.

Mister Suède m’a fait sa demande le 15 juillet 2016, le lendemain de nos deux ans. Mais ce matin-là, j’apprends en me réveillant ce qu’il s’est passé la veille, sur la promenade des Anglais à Nice.

La naissance de ma combinaison de mariée

La naissance de ma combinaison de mariée

Je sais que tu attends cette chronique depuis fort longtemps. La voici donc, chère lectrice ! Je ne vais pas te faire languir pendant plusieurs billets, je vais te raconter la fabrication de ma tenue de mariée en une seule fois.

Comme je te l’avais écrit : pas de robe pour Madame Afro. J’ai tenu bon malgré toute la pression que j’ai subie et j’en suis fière. Le jour J, quand je me suis vue, et lorsque je regarde encore les photos aujourd’hui, pas le moindre regret : c’était bien moi ! Sache que ça a surpris pas mal de monde. Parfois les invités ne m’ont rien dit, mais d’autres ont affirmé qu’effectivement, ça me correspondait VRAIMENT.