Catégorie : Chroniques d’une future mariée

Je n’ai pas aimé ma demande en mariage – Partie 1 : le rêve

Je n’ai pas aimé ma demande en mariage – Partie 1 : le rêve

Il fait très froid en cette fin de mois de janvier, nous sommes habitués à plus de douceur dans le sud. Mais peu importe : ce soir, j’assiste à la comédie musicale d’un de mes films préférés, alors je suis heureuse et j’ai le cœur chaud. Mon GCC me dit que nous allons rejoindre une amie, qui vit sur Paris, avant d’aller à l’hôtel.

Nous arrivons au point de rendez-vous, mais personne à l’horizon. Nous sommes sur le pont Neuf, je regarde autour de nous et ne vois aucun visage familier, ma foi…

Mon EVJF, un week-end mémorable – Partie 2

Mon EVJF, un week-end mémorable – Partie 2

Quatre ou cinq voitures arrivent en trombe chez nous et nos amis, garçons et filles mélangés, nous embarquent, sous le regard toujours amusé de ma maman (vraiment, elle était amusée et heureuse de voir le moment que nous vivions). Direction Ajaccio.

Après un peu de route, nous nous retrouvons au Vino Del Diablo, super bar à l’Amirauté (traduction : ça veut dire « super bar sur le port »). En plus de ça, quelques amis qui ne pouvaient pas se libérer plus tôt nous rejoignent ! On fait ensuite comme dans n’importe quel bar : on discute, on commande des tapas et des verres (je passe sur les personnes qui essayent de s’incruster à notre table pour nous faire payer leur conso), bref on s’amuse, et c’est l’essentiel.

Ce soir, je serai la plus belle pour aller danser

Ce soir, je serai la plus belle pour aller danser

C’est bien connu, la mariée doit être parfaite… non, encore mieux : être la plus belle de toutes. On attend d’elle qu’elle irradie dans sa robe d’un blanc immaculé, avec ses cheveux parfaitement coiffés, son teint rayonnant, ses yeux de biche, sa taille de guêpe et tout le tralala.

Et tout ça me mettait dès le départ assez mal à l’aise. Pourquoi n’être belle QUE le jour de son mariage ? On peut tourner la question différemment : pourquoi vouloir à tout prix être quelqu’un d’autre, quelqu’un de mieux en apparence ?

La recherche de la robe : le stress et les paillettes

La recherche de la robe : le stress et les paillettes

Ah, la robe de mariée… Voilà, pour moi, l’autre gros point dans l’organisation de mon mariage !

Cette robe est censée être unique, au sens où elle doit ressembler à la mariée et lui aller comme un gant, mais aussi, et peut-être surtout, au sens où c’est, théoriquement, la seule robe de mariée que l’on va porter dans sa vie. C’est en tout cas clairement dans cet état d’esprit que j’ai cherché la mienne (et que j’aborde globalement ce mariage) !

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 1 – Le traiteur

Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 1 – Le traiteur

Je ne saurais te dire à quel mois nous sommes dans notre quête de prestataires, mais je vais faire une entorse à la chronologie et t’expliquer comment nous avons trouvé les personnes qui accompagneraient notre journée en te montrant le résultat ! Je sais que beaucoup de futurs mariés ont du mal à se fixer, à trouver la perle rare, et que ce n’est pas toujours une question de budget. Pour nous, ça a été – malheureusement – le point essentiel de nos recherches.

Je suis d’ordinaire très très méfiante, je n’aime pas laisser les autres contrôler à ma place, et certainement pas mon mariage. J’ai donc eu l’agréable surprise de tomber sur des professionnels à la fois humains et talentueux, des personnes en qui, d’un coup, j’ai eu toute confiance. Oui, ça arrive !

La papeterie de notre mariage : nos faire-part personnalisés

La papeterie de notre mariage : nos faire-part personnalisés

Décider de se marier est un grand pas, qu’on veut (et va) fêter comme il se doit, et Monsieur Patate à Raclette et moi estimions que l’annonce officielle devait être à la hauteur de l’événement. C’est ce qui en reste, la trace écrite, et nous voulions qu’elle soit belle et touchante.

Nous avons donc dès le départ accordé un bon budget pour toute la papeterie, et aujourd’hui, je vais te parler de celle qui a fait des merveilles sur ce plan : notre illustratrice. Car grâce à elle, les FFP ont plutôt été des MFP (Marvellous Faire-Part).

Ma mission : trouver la robe parfaite en une journée !

Ma mission : trouver la robe parfaite en une journée !

Pour être honnête, je ne suis pas de ces futures mariées qui connaissent les noms de tous les créateurs et repèrent le modèle d’une robe d’un coup d’œil averti. Non, je suis allée au rendez-vous en totale ignorante, sans savoir ce que j’allais bien pouvoir y trouver ou essayer !

J’avais établi cependant une liste bien précise de critères, histoire de ne pas non plus arriver les mains dans les poches…

Le choix de notre cadeau de mariage

Le choix de notre cadeau de mariage

Dès le départ, et pendant toute la période des préparatifs, THE question récurrente était : « Qu’est-ce que vous voulez pour votre mariage ? »

Question pertinente, en effet, mais fort embarrassante lorsque répétée trop souvent dans un laps de temps court… et surtout lorsqu’on ne sait pas quoi répondre.

Ma papeterie de mariage ou le choix du DIY virtuel

Ma papeterie de mariage ou le choix du DIY virtuel

Aujourd’hui, je partage avec toi le résultat de toute notre papeterie de mariage. En effet, ce qui a commencé par : « Je fais juste le faire-part… » s’est finalement transformé en : « Et si je faisais aussi des noms de table ? Aaaah, et Chéri, on ferait pas des marque-place personnalisés ? J’ai une idée pour le menuuuuuuu ! ».

Avant de travailler dans la décoration, je travaillais pour une compagnie de théâtre, et il m’arrivait souvent de réaliser des supports de communication pour les spectacles. Alors, pour notre papeterie, j’ai envisagé de faire mes faire-part moi-même ! Et figure-toi que je me suis véritablement prise de passion pour ça ! J’ai donc décliné toute notre papeterie de table et du mariage dans le thème de notre faire-part.

Trouver un costume de mariage dépareillé ? Pas si facile !

Trouver un costume de mariage dépareillé ? Pas si facile !

Je te racontais dans mes dernières chroniques les différentes étapes par lesquelles j’étais passée pour trouver ma précieuse, THE robe de mes rêves. Il s’était écoulé cinq mois, j’avais visité trois boutiques, essayé une vingtaine de robes de quatre créateurs différents avant de faire mon choix et de signer (enfin) un bon de commande.

Ça m’avait déjà semblé un vrai marathon et je m’étais dit (naïvement) que trouver le costume de M. Licorne serait beaucoup plus simple. Eh bien, je n’ai pas été déçue !