Mon mariage champêtre romantique : la cérémonie civile

Avant de commencer le récit du week-end de mon mariage, je souhaitais te préciser que mes photos viennent de deux photographes différents.

La 1ère, c’est Laurie-Anne Romagne, une amie de ma sœur, qui fait une école de photographie mais qui est déjà bien aguerrie. J’avais vu les photos qu’elle avait fait d’autres mariages et j’étais conquise. Nous l’avions donc choisie comme photographe officielle de notre mariage.

Le second n’était pas vraiment prévu… Il se trouve que le chéri canadien d’une de mes témouines, MichelVanLennon, fait depuis longtemps de la photographie en amateur, avec beaucoup de talent. Il a décidé, seulement quelques semaines avant notre mariage, de faire de sa passion son métier. Il a pris pas mal de photos à notre mariage, qu’il nous a offertes en cadeau. Et le résultat est tellement chouette, que j’ai voulu partager, ici aussi, certains de ses clichés !

Ma préparation

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos jeunes mariés.

Le vendredi, voilà enfin le grand jour arrivé ! Aujourd’hui, nous allons être officiellement mari et femme aux yeux de la loi.

L’avantage, c’est qu’avec la journée épuisante de la veille, on a plutôt bien dormi. J’ouvre les yeux avant que le réveil ne sonne et le sentiment qui m’habite est : excitation ! Youpi, après plus d’un an d’attente, ça y est, c’est le moment ! Bon, et aussi, deuxième sensation : j’ai chaud. Il fait déjà plus de 25°C dehors…

Le rendez-vous à la mairie est fixé à 11h30.

J’ai RDV chez le coiffeur à 9h30 pour un brushing. J’avais au départ décidé de me maquiller et de m’habiller après la coiffure, mais je change mes plans… Puisque j’ai le temps, pourquoi ne pas me maquiller tout de suite !

J’ai décidé de me maquiller moi même pour la mairie, dans des tons marrons/dorés, un des combos qui met le plus mes yeux bleus en valeur, plutôt que le maquillage dans les tons pêche que j’avais prévu au début, qui ressemble finalement trop à mon goût à celui du samedi. J’ai eu pas mal de compliments, il faut croire que l’improvisation me réussit plutôt bien, même si c’est difficile à admettre pour une control-freak de l’organisation comme moi !

make up DIY

Il faut dire que, niveau tenue, il y a eu des changements aussi !

J’avais prévu deux paires de chaussures pour le mariage : des escarpins dorés, que je devais porter le samedi pour l’église avec ma robe longue, et des sandales corail que je voulais porter avec ma robe courte Tara Jarmon, pour la mairie.

Finalement, mes soucis de longueur d’ourlet avec la robe Jenny Packham m’ont poussée à échanger les deux paires. Du coup, j’ai décidé de ne pas mettre les boucles d’oreille corail que je devais porter à la mairie. Tant mieux : ma coiffure du samedi ne s’adapte finalement pas au headband que j’avais choisi. Je recycle donc ce headband bijou du samedi sur cheveux détachés, le vendredi. Bref, je pense que tu n’as pas tout suivi à ce mic-mac d’accessoires… L’essentiel étant que je sois parvenue à trouver mon look du vendredi, vraiment différent de celui que j’adopterais pour le lendemain !

Autre détail différent du samedi : malgré l’insistance de Maman Zelda, je n’ai pas de bouquet, mais une minaudière vert « mint » adorable, trouvée sur Modcloth. Tout simplement parce que, quitte à avoir quelque chose d’encombrant dans les mains, je préfère un objet dans lequel on puisse ranger mon portable, avec nos musiques, et ma carte d’identité.

Quelques petites adaptations aussi côté brushing…

En faisant mes mèches une dizaine de jours plus tôt, j’avais demandé un « test » brushing, en demandant du volume sur les pointes. Je m’étais retrouvée avec un brushing un peu choucroute, avec des boucles au fer sur les pointes, me donnant un look Farrah Fawcett pas vraiment de mon goût. J’ai donc demandé un brushing « classique » et j’ai eu exactement ce que je voulais !

Je remonte chez mes parents chez qui je dois me préparer, à pas lents et en cherchant l’ombre, car sueur = maquillage qui coule. Du coup, il est 10h, je suis maquillée et coiffée, très en avance sur le planning ! Je prends donc le temps d’aller voir ma sœur, qui se fait faire une couleur dans un autre salon de coiffure de la ville. Tu dois te dire qu’on aurait pu choisir le même, mais je ne me doutais pas qu’elle allait faire une couleur 2h avant le mariage !

Une fois habillée, j’ai droit à une minute « camouflage boutons » très glamour, car figure-toi qu’à quelques mois du mariage, et encore plus  les derniers jours, j’ai eu une poussée subite de boutons dans le dos. Qui ont, bien sûr, en grande partie disparu depuis. Donc, s’il t’arrive la même chose et que tu te demandes si c’est psychologique : la réponse est oui !

En route pour se dire Oui

Je rejoins Monsieur Link en bas de la rue, pour qu’on se rende ensemble et à pied à la mairie, située à quelques minutes de là.

Je suis heureuse de le retrouver, au calme… Il a l’air un peu tendu et surtout, il semble mourir de chaud. Mais je le trouve très chic, dans son costume beige en lin !

Les fiancés arrivent

Crédits photo : Laurie-Anne Romagne

C’est étrange, en arrivant, de voir tout le monde réunit pour nous, même s’il n’y a environ que la moitié de nos invités du lendemain…

J’en profite pour glisser mon Iphone à mon beau-frère, notre « responsable technique musique », pendant que nos amis allemands distribuent d’adorables petits biscuits en forme de cœur aux invités. Une surprise super sympa, je ne connaissais pas cette tradition !

Nous découvrons qui va nous marier et je suis ravie : il s’agit d’un élu jeune et cool, avec des convictions politiques proches des miennes. Ma mère aussi est ravie et ne se gêne pas de lui dire, ce qui nous vaudra un adorable clin d’œil sur la page Facebook de l’élu en question, quelques heures plus tard. Très sympa !

Autre élément rigolo : la mairie de ma ville est totalement pêche, et s’accorde ainsi parfaitement à notre code couleurs. Si ce n’est pas du sens du détail ça…

Cérémonie civile

Crédits photo : Laurie-Anne Romagne

Je signe !

Crédits photo : Laurie-Anne Romagne

Mon sentiment sur la cérémonie à la mairie : rapide !

Elle a dû durer une quinzaine de minutes, et j’ai eu l’impression qu’elle défilait à toute vitesse. Je n’ai pas retenu une miette des lectures de nos devoirs civiques en tant qu’époux ! Pour être honnête, j’ai ressenti de la joie, mais pas une émotion intense, comme le lendemain lors de la cérémonie religieuse à l’église.

Je pense donc que j’aurais été vraiment frustrée de ne pas avoir ensuite une cérémonie spirituelle, qu’elle soit laïque ou religieuse. Mais bon, c’est un avis très personnel et je pense que lorsqu’elle est unique, la cérémonie civile peut être plus personnalisée et très émouvante. Dans notre cas, même si l’élu était chaleureux, j’ai trouvé cela rapide et formel.

Sinon, j’avais stressé à mort nos témoins, en leur rappelant 10 fois de ne pas oublier leurs cartes d’identité. Or, il s’est avéré qu’en fait, ils n’en avaient pas besoin le jour J : la photocopie, présente dans le dossier, suffisait !

Vive les mariés

Crédits photo : Laurie-Anne Romagne

Les invités sont ensuite conviés à un cocktail-déjeuner, chez les parents Zelda.

Je ne t’en ai pas parlé ouvertement, mais cette combinaison mairie-déjeuner a causé grand débat, pour ne pas dire un drame, pendant nos préparatifs. En effet, Link souhaitait vraiment une cérémonie civile en petit comité. Et il avait l’impression, en faisant le déjeuner chez mes parents, de perdre le contrôle sur l’organisation de notre mariage. Au final, ça s’est super bien passé… La formule buffet a permis à chacun de s’installer, avec les personnes de son choix, sur les tables disposées dans le jardin de mes parents. Les mets préparés par Maman Zelda et ses commis ont été super appréciés, et le beau temps a rendu le moment très agréable.

Buffet

Monsieur Link s’est enfin détendu, une fois passée cette étape importante.

Nous sommes partis, presque à l’heure, pour la fin des préparatifs au domaine de Malassise, avec notre équipe de recrues sélectionnées.

C’était une de nos autres inquiétudes : que les invités, présents avec nous dès le matin, aient envie de nous suivre après le déjeuner, pour s’installer au gîte et nous aider. L’idée d’avoir 40 personnes à gérer était une source de stress supplémentaire, pour mon tout nouveau mari. Nous avions donc, quitte à passer pour des mariés relous, envoyé une newsletter explicative, donnant entre autres un horaire de check-in à 18h au gîte, sauf pour les personnes explicitement conviées à nous aider.

Mon père avait proposé en parallèle une activité karting dans un circuit proche du gîte, histoire d’occuper une partie des invités… Et cela a presque parfaitement fonctionné, nous permettant de finaliser la préparation en répartissant les rôles :

  • mon beau frère, ma marraine et moi, à l’église avec le prêtre, pour un « point musique ».
  • Monsieur Link, coordinateur en chef des activités du gîte.
  • Les recrues de Monsieur Link,  installant les tables, arrosant les plants de vigne donnés en cadeau, installant le candy bar, préparant une marinade de poulet pour le brunch du dimanche, mettant en place nos plans de table, confection des panneaux directionnels… (liste non exhaustive).

Au final, je te conseille de ne pas prévoir une équipe de plus de 10 personnes. Cela suffit amplement et au-delà, c’est difficile de coordonner tout le monde.

panneaux

Crédits photo : Laurie-Anne Romagne

Notre équipe de choc a été efficace, puisqu’à 19h, nous avons tous pu nous détendre avec les autres invités, et profiter d’une soirée barbecue bien sympathique sur la pelouse du verger du gîte.

Les petits couacs

Finalement, nous avons dû faire face à seulement deux couacs…

Couac n°1

Je t’avais parlé, la fois précédente, du carton de décoration insolite de Maman Link.

Nous avons donc eu quelques explications et il s’avère que les objets de décoration étaient sensés nous représenter. Dans mon cas, je suis représentée par Paris, des macarons et une brosse à cheveux rose. A ses yeux, je suis donc  une version moderne de Marie-Antoinette, version Sofia Coppola ! Le côté exotique avec le paréo en plus, une Marie-Antoinette globe-trotter en somme…

Nous n’étions pas super emballés par cette évocation symbolique de nos personnalités. Je m’en tire bien avec mes macarons, Monsieur Link ayant hérité, entre autres, du mini tonneau ! Nous devions donc procéder à un tri des objets, très dangereux d’un point de vue diplomatique avec ma belle-mère… Je te rassure : le vieux cendrier ne nous représente ni l’un ni l’autre, il était prévu pour éviter que les gens ne jettent leurs mégots sur la pelouse, lors de la soirée. Ouf !

Couac n°2

Nous avons eu un bug avec les tables.

Je t’explique : j’avais retenu que le lieu proposait des tables de 8 personnes, et des tables de 10 personnes. Mais je n’avais pas retenu le nombre de tables de 10 personnes… Et il s’avère qu’elle était peu nombreuses, genre 3/4. Le souci, c’est que dans mon plan de table, je me suis retrouvée avec beaucoup de tables de 9 personnes. Au moins la moitié, soit 6 ou 7 tables de 9 personnes.

Or, impossible de caser 9 personnes sur des tables de 8 ! Les convives auraient été vraiment trop serrés. Nous avons dû faire des modifications de dernière minute, en transformant les tables de 9 en tables de 8 ou 10 personnes. Petit moment de stress !

Un conseil : assure-toi de combien de tables et de quel diamètre tu disposes, et fais un test en disposant des chaises autour, pour être certaine du nombre de convives que tu pourras caser par table.

Et toi, tu te maries seulement à la mairie, ou as tu prévu une autre cérémonie après ? Si c’est le cas, as tu décidé comme nous, de répartir les festivités sur deux jours, ou tout a lieu la même journée ? Ou même peut-être, as tu prévu ta cérémonie civile plusieurs mois avant la cérémonie religieuse ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



6 commentaires sur “Mon mariage champêtre romantique : la cérémonie civile”

  • Ah tiens je vois que tu t’es mariée au domaine de Malassise. L’an dernier j’avais été à un mariage là-bas et le lieu est très sympathique. J’ai hâte de voir ta déco

  • tiens tiens …moi aussi à 1 semaine du jour J , une compagnie de boutons à squatté mon dos , ouf je suis sous traitement , alors je croise les doigts pour qu’ils disparaissent

  • Coucou, tout comme toi j’ai fait sur 2 jours mais a quelques mois de différence. Mariage civil en avril en petit comité et mariage religieux cet été (juillet). Tout comme toi j’ai trouvé la cérémonie civile rapide et pas personnelle et je suis ravie d’avoir fait une cérémonie religieuse ensuite car celle ci compte énormément pour nous.
    Hâte de lire la suite de ta journée… 🙂

  • coucou, merci pour ton post super sympa à lire.
    je suis en pleine réflection sur l’organisation de ma journée. nous avons prévu de nous marier à la mairie le samedi matin et l’église à 16h l’après midi. Mon cher et tendre voulant absolument me découvrir à l’église. Donc il me faut prévoir comme toi, tout en deux exemplaires (tenues, chaussures, coiffure, maquillage…). Mais aurais-je le temps en un seul jour? qui inviter le maitn à la mairie? Notre famille habitant loin, nous devons donc les recevoir pour manger à la maison le midi. et donc question organisation ça complique tout non? surtout que je dois me préparer pr la cérémonie religieuse. Bref je commence à me demander si nous aurons le temps. La mairie nous permet de nous marier à l’heure que l’on veut (la chance). Mais quelle heure choisir? trop tôt nous risquons de ne pas avoir le temps de se préparer avant et de nous lever tôt? trop tard, je n’aurais jamais le temps de passer au coiffeur/maquillage….???? si tu peux me dire combien de temps je dois compter pr mon organisation je te serais reconnaissante. Merci d’avance de ta réponse à toutes celles qui lierons mon post n’hésitez pas à me donner votre avis, je suis prenante ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *