Retour vers le futur… de ta papeterie

L’écologie, le minimalisme et le zéro déchet, ça te parle ou pas du tout ? Je te propose une série d’articles sur le sujet en parallèle de nos préparatifs. M. Ecologeek et moi, nous sommes dans cette démarche depuis des années et nous en oublions presque que ce n’est pas (du tout) la norme pour le reste du monde (malheureusement).

Aujourd’hui, je voudrais t’aider à limiter l’usage du papier neuf (donc d’arbres) durant ton mariage. Tu m’as, peut-être, déjà vu donner l’alerte sur le sujet lors de mon passage sur un salon du mariage. Bien sûr, le papier se recycle (et je suis convaincue que tu fais correctement le tri sélectif au quotidien pour qu’il en soit ainsi) mais “le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas” et le recyclage nécessite argent et ressources énergétiques qu’il est possible de diminuer à condition d’y réfléchir un peu à l’avance.

Allô ? Allô ? Y’a personne au bout du fil ? Faut réfléchir, McFly !

D’une manière générale, il y a 3 gestes zéro déchet très simples et efficaces à mettre en place chez toi pour limiter au quotidien la quantité de papier gaspillé :

  1. afficher un « stop pub » sur ta boîte à lettres (40 kg de papier par personne non gaspillés par an),
  2. demander à recevoir tes factures numériquement et plus par La Poste (à télécharger ensuite dans ton ordinateur et à supprimer du site/ du courriel où elles sont stockées),
  3. et garder tous les morceaux de papier dont le verso est encore vierge dans un tiroir / une boîte à brouillon que tu utiliseras pour noter les infos (à moins que tu utilises déjà un bloc-note numérique) et pour faire des prototypes.

Et niveau mariage (et autres fêtes), voici une liste, non exhaustive, des supports papiers / cartons dont tu peux avoir besoin et des suggestions d’alternatives zéro déchet.

Classeur/ cahier/ pochette pour stocker toutes les idées, devis, flyers, carte de visite, etc.

  1. Créer un dossier numérique sur un disque dur plutôt que sur un cloud si possible (les données stockées en ligne génèrent de la pollution à cause des serveurs qui nécessite une climatisation constante à 22° notamment par électricité nucléaire).
  2. Refuser les cartes de visite / publicités / flyers, etc. (les prendre en photo sur le moment avec ton téléphone si tu penses vraiment en avoir besoin).
  3. Demander à recevoir les devis / factures par courriel (à supprimer ensuite d’Internet toujours à cause des serveurs climatisés donc polluant).
  4. Si malgré tout le classeur matériel te semble indispensable, utilise tes vieilles affaires scolaires et des brouillons au maximum (plutôt que d’acheter du neuf qui est une source de pollution également de la fabrication à la livraison en passant par l’emballage).
Alternatives pour une papeterie de mariage zéro déchet

Crédits photo : Photo personnelle

Save-the-date, faire-part, enveloppes, cartes de remerciement, invitations aux fiançailles / aux enterrements de célibataires, etc.

  1. Limiter le nombre de save-the-date aux invités dont la présence est vraiment essentiel (les autres peuvent attendre le faire-part !).
  2. Envoyer les invitations (faire-part, fiançailles…) et les remerciements numériquement à un maximum d’invités utilisant Internet (tu économies du papier, des enveloppes, des timbres, du carburant du facteur et du temps de travaux manuels et d’écriture).
  3. Si tu aimes les loisirs créatifs et le support matériel, commence par faire l’inventaire du matériel que tu as déjà en stock à la maison ou dans ton entourage (ex : les restes de papier dessin ou calques, la laine colorée de telle écharpe jamais tricotée, de vieilles enveloppes, etc.) avant de chercher des modèles qui te plaisent afin de faire en fonction de tes ressources pour limiter, encore une fois, les achats neufs (voire compulsifs) et en surnombres.
  4. Ne pas avoir peur de créer des objets uniques donc dépareillées (si tu regardes bien la photo de nos faire-parts et enveloppes, les tailles et/ ou les couleurs sont différentes mais est-ce grave ?).

Menus, marque-places, noms de table, cartes et enveloppes pour l’urne, livre d’or / arbre à empreintes, roll-up à l’entrée de la salle, plan de table, etc.

  1. Eviter d’imprimer un menu (voire deux) par table (voire par invité !) et le remplacer par un seul exemplaire géant sur un miroir / une palette / une vieille fenêtre / un grillage de récup’ que tous les invités pourront consulter dans la salle et de faire fabriquer un roll-up et autres objets publicitaires, plastiques et jetables (clefs USB, porte-clefs, stylos…) avec vos prénoms / photos et la date de votre mariage (passé le jour J… vous n’allez pas décorer votre chambre avec ce roll-up et vos 100 invités n’utiliseront pas un porte-clef ou une flûte de champagne avec vos têtes à vous dessus…).
  2. Ne pas prévoir de marque-place du tout (les invités s’installent autour de leur table par affinité) ou le remplacer en détournant un objet (feuille de lierre, bouchon, rondin de bois, etc.) ou créer un objet 2 en 1 (ex : écocup personnalisée et cadeau mais là encore de manière à ce que l’invité puisse s’en servir au quotidien après le mariage, ballotin de dragées sur lequel tu as mis le prénom de son destinataire, etc.).
  3. Comme pour les invitations, récupérer dans ton stock ou autour de toi des enveloppes et du papier que tu laisseras à côté de l’urne pour tes invités « tête en l’air » qui sont venus les mains vides (si tu veux mon avis tout personnel, plus elles seront dépareillées et moins vous aurez cette impression « du cadeau fait à l’arrache » quand vous ouvrirez l’urne avec ton mari).
  4. Fabriquer soi-même (ou avec son entourage doué) le livre d’or / l’arbre à empreinte / l’album-photo à partir d’un tutoriel et de matériaux de récup’ plutôt que de prendre du neuf (comme tu peux le voir, M. Ecologeek a fabriqué, repoussé et teinté une reliure en cuir et a cousu lui-même les pages de notre livre d’or inspiré de la série Dr Who et une amie nous a offert une animation légère le soir du mariage à partir d’une toile, quelques branches de son jardin et des papillons découpés par ses enfants sur lesquels les invités ont laissé un petit mot).
  5. Après le mariage, ne pas jeter les papiers que tu auras tout de même imprimé (explication du livre d’or, affiche du bar à bonbon, etc.) afin de les coller sur les pages restées vierges du livre d’or ou de l’album-photo du mariage pour combler et pour savourer encore le fruit de ton travail.
Alternatives pour une papeterie de mariage zéro déchet

Crédits photo : Photo personnelle

Différents panneaux pour la signalétique, étiquettes des cadeaux invités, fléchage et aussi modes d’emploi du photomathon ou d’autres animations…

  1. Récupérer des cartons et des palettes à ton travail, derrière certains magasins (pour les grands cartons, les magasins de jouets et d’électroménagers sont une mine d’or si tu les appelles pour leur demander et les palettes sont souvent données par les jardineries et magasin de bricolages), etc. pour fabriquer les supports à partir de matériaux de récup’
  2. Acheter et utiliser du papier neuf mais « vert » car recyclé pour les choses que tu es sûre de finir par imprimer (idem pour les enveloppes et les timbres qui existent en gamme écologique).
Alternatives pour une papeterie de mariage zéro déchet

Crédits photo : Photo personnelle

Diverses listes « de choses à faire », d’instructions pour la coordination du jour J, du contenu des cartons à apporter dans la salle, etc.

  1. Clairement, utiliser du papier de brouillon à volonté (à l’écrit comme à l’impression).

Documents officiels, textes pour la (les) cérémonie(s) et livrets de cérémonie / coloriage / « parfait témoin », cartes de demande aux témoins, la gazette des mariés, etc.

  1. Toujours utiliser le matériel que tu as en stock ou du matériel garantit « recyclé » dès que possible (et passer au numérique pour le livret des témoins et les documents à envoyer à la mairie/ à l’officiant avant l’option « imprimée »).
  2. Imprimer au maximum en noir & blanc et en recto-verso (nombreux brouillons et prototypes de tout ça, les impressions ratées ou en sur-nombres…).
  3. Pour les impressions « tests » indispensables mais qui gaspillent papier et encre, utiliser du brouillon, utiliser le recto-verso, utiliser le noir & blanc et supprimer un maximum d’éléments (photos, pavé de texte, etc. à surligner en blanc par exemple avant l’impression).
  4. Passer par un prestataire (écolo ?) si tu sais que le fait-maison n’est pas pour toi (même moi qui suis pourtant bien à l’aise sur le sujet, j’avoue que ma patience a été mise à rude épreuve même si les délais de livraison non respectés me semblent bien pires) mais vérifier de façon très minutieuse qu’aucun détail ne va nécessiter de réimprimer le tout (et de risquer d’être hors délai en plus de jeter 100 faire-part neufs avec le mauvais prénom dessus au recyclage).

Ne fais pas attention à l’aspect rudimentaire de cette maquette

Tu as pris des notes courageuse et curieuse padawan du zéro déchet ? Tu le sais sûrement déjà mais, pas de pression, si tu n’avais pas prévu de STD pour ton mariage… ce n’est pas une obligation ! Faites-vous votre propre liste avec ta moitié de ce qui vous ressemble et vous semble possible / intéressant pour votre mariage (plus vous diminuer la liste et moins vous polluerez d’ailleurs).

De notre côté, nous n’avons créé que 15 save-the-date sur notre quarantaine d’invités pour prévenir 1 an à l’avance, vraiment, les personnes indispensables, les invités VIP du mariage

Nous n’avons utilisé que 2 timbres pour envoyer les faire-part car les autres ont été distribués à la main ou dans la boîte à lettres de nos invités (ce fut l’occasion de boire un coup ensemble ou juste de faire une promenade à pieds pour ceux qui habitent dans la même ville que nous). Les invités au vin d’honneur ont été prévenus par courriel ou messagerie (et comme nous cumulons 3 emplois en plus d’être bénévoles dans plusieurs associations, ils y en avaient des courriels à envoyer pour le VH)

Nous avions prévu un plan de table interactif (sur un vieux minitel) donc zéro papier et zéro marque-place (je tenais à mes tables rondes et j’ai eu raison).

Le panneau d’accueil (en guise de roll-up), le menu et la signalétique autour de la salle étaient à base de palette et de peinture à l’eau (ponçage et peinture pour s’en servir encore ou direction la cheminée pour se chauffer).

Pas de livret de cérémonie puisque nous étions à la mairie avec une confiance aveugle en notre maire pour mettre l’ambiance à elle toute seule et je maîtrise assez les logiciels et mon imprimante pour avoir limité au maximum les impressions inutiles (pour tous les préparatifs du mariage jusqu’aux remerciements, nous avons utilisé un set de cartouches d’encre que nous avions déjà en stock donc l’équivalent de 70€… le papier étant gratuit puisque déjà en stock grâce à nos longues années sur les bancs de l’école).

Bonne nouvelle pour les couples qui ne sont pas manuels, une papeterie écologique est possible grâce au papier recyclé sous différentes formes et grammages même pour les enveloppes. Mais aussi grâce au papier à planter dont Mme Popinée t’a déjà parlé ici. Et, en suivant ce tuto tout simple, je me suis attaquée à nos cartes de remerciement avec les chutes de papier bleu du faire-part que j’ai gardé au moment de la découpe pour fabriquer des cœurs à planter à nos invités.

Alternatives pour une papeterie de mariage zéro déchet

Crédits photo : Photo personnelle

Et toi, vas-tu appliquer quelques-unes de ces astuces zéro déchet pour ton mariage ? Tu en as d’autres à partager ?



5 commentaires sur “Retour vers le futur… de ta papeterie”

Partager un commentaire...