Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Chroniques d’une future mariée

Récit de quête n°8 : nos choix à propos du mariage – Partie culinaire

J’écris aujourd’hui cet article pour te parler de nos choix qui, sans être extravagants, sortent du cadre « habituel » du mariage. Oui, tu sais le fameux « ça ne fait pas mariage » ? Et bien pour certaines personnes de notre entourage, nos choix ont fort surpris, et nous avons parfois dû expliquer calmement plusieurs fois les raisons de ces choix, qui ne sont pourtant pas si extravagants…

La question qui tue : mais pourquoi tu te maries ?

Future mariée… Cette belle rêverie peut être rapidement douchée par une catégorie de l’espèce humaine que j’appellerais ici le défaitiste (ou le chieur). Ce sous-ensemble de la populace se caractérise par une approche incroyablement pessimiste et méprisante qui consiste dans notre cas à niaisement nous demander « mais pourquoi tu te maries ? » avec un air offensé et moqueur à la fois.

Journal des quêtes #8 : « Oyez Oyez, nous vous faisons part de notre mariage ! »

Après les save-the-date, attaquons nous aux faire-part ! Ah, les faire-part, on les aime d’amour, on les déteste, on en rêve et on en cauchemarde en même temps ! Ce sont nos FFP, nos « F*cking Faire-Part ». Parce que le faire-part mine de rien donne le ton du mariage, beaucoup plus que le save-the-date. Enfin, ça, c’est ce que je m’étais mis en tête !

Les traditions russes du mariage

Mon mariage bi-culturel : les traditions russes

Et donc, tu vas épouser un Russe… Monsieur Chat est effectivement né et a grandi en Russie. Il n’est venu s’installer en France qu’à 22 ans, par amour (pour moi !). Toute sa famille vit en Russie, et ne parle que le russe…

Les coutumes du mariage dans son entourage sont donc différentes de celles de mon entourage. Et si on y jetait un œil ?

3 mariages : 3 cérémonies ?! – Épisode 1 : le jour J à Nantes

Comme je te l’ai dit rapidement dans ma présentation, par nos origines, notre histoire, il nous était impossible de trancher entre Paris, Nantes et Byblos (Liban). Et si dans un premier temps, nous ne nous voyions pas ne pas nous marier dans nos régions de naissance respectives, oublier aussi une partie de notre histoire en ne passant pas par Paris a aussi été vite balayé.

Récit de quête n°7 : confectionner le save-the-date

Aaah le save-the-date (STD pour les intimes), caprice de bride-to-be ou pré-faire-part bien pratique, il rallie de nombreux adeptes dans la weddingsphere ! Pour ma part, j’avais entendu parler de cette pratique via un collègue. Ensuite, son utilité m’a été confirmée plusieurs fois par mes lectures sur notre blog préféré. Il m’a semblé bien utile dans mon cas, étant donné que notre mariage est début juillet et que nous avions peur que les gens ne réservent leurs vacances avant l’arrivée du faire-part dans leur boîte aux lettres.

DIY : comment vieillir du bois ?

Pour la déco du mariage, j’ai beaucoup utilisé de bois, avec des caisses de vin ou des palettes. Mais je trouvais que le bois était trop neuf, trop propre pour coller au thème un peu vintage. J’ai donc farfouillé sur le net pour trouver des méthodes permettant de lui donner un aspect plus usé. Voici donc un mix de tous les conseils et idées que j’ai pu trouver !

La recherche de la robe : le marié dans la boutique

Oui, tu as bien lu. Le marié dans la boutique ! « Scandale », « sacrilège » hurle la foule déchainée de la weddingsphère. Attends, laisse-moi t’expliquer.
J’ai donc le coup de cœur pour une robe qui n’est pas une robe de princesse, mais une robe sirène (et bim la liste des critères, prends ça dans les dents ! Et accroche-toi, ce n’est pas le seul critère qui va sauter…). Or pour M. Chat, une robe de mariée, c’est une robe de princesse. C’est pourtant simple, non ?

Faut-il obligatoirement un thème pour mon mariage ?

Carnet d’aventures 2 : mon thème, mon amour…

Me voici donc pour te parler d’un sujet qui peut te paraître étonnant. Car pour certains, le thème, c’est simple et ça va de soi… Alors je ne dis pas que c’est un indispensable, car après tout, certains mariages n’ont pas de thème et ils sont magnifiques. Mais personnellement (et ça n’engage que moi), j’aime l’harmonie et la structure, et le thème, c’est un moyen de cadrer toutes ces idées qui germent dans tous les sens.