Catégorie : A la une

Un mariage de Noël, chapitre XI : notre cérémonie ou un trop plein d’émotions – Partie 1

Un mariage de Noël, chapitre XI : notre cérémonie ou un trop plein d’émotions – Partie 1

Nous arrivons donc à la mairie à l’heure prévue sur mon rétro-planning de folie. Le chemin entre notre lieu de résidence et celui où nous nous marions est court. Du coup, à peine le temps d’angoisser. Mlle Pokeyo et moi tenions à faire ce trajet ensemble, c’était important.

Papa O’Hara se gare et je n’ai d’autre choix que de rester dans la voiture. À ce moment, j’ai l’impression d’être complètement abandonnée…

Good news everyone !

Good news everyone !

Aujourd’hui, ma Bride, je vais te parler DIY. Peut-être que tu n’es pas familière de ce langage, je t’initie donc : le DIY c’est-à-dire Do It Yourself, ou, pour les non-anglophones, Fais-Le Toi-même, correspond concrètement à ce que l’on appelait avant les “travaux manuels”. Mais en anglais, c’est plus classe.

Un mariage au budget limité rime souvent avec DIY. Pourtant, il faut se méfier de ces trois petites lettres : parfois c’est tout sauf économique ! Oui mais parfois, ça l’est vraiment, et dans notre mariage, s’il y a un poste hyper économique dont nous sommes très fiers, c’est le faire-part.

Mon mariage d’hiver tendre et magique : la découverte

Mon mariage d’hiver tendre et magique : la découverte

À l’origine, je ne souhaitais découvrir Monsieur Loup qu’au tout dernier moment. Autrement dit, pendant notre cérémonie. Je rêvais de m’avancer dans l’allée et qu’on se découvre ainsi pour la première fois. Mais me mariant en hiver, j’avais oublié qu’il ferait nuit pour les photos de couple si nous attendions après la cérémonie. Avec le recul, je ne regrette pas, c’était parfait comme ça, et ça nous a permis d’avoir de très jolies photos dans la douce lumière hivernale.

Je m’élance accompagnée de ma demoiselle d’honneur, Mademoiselle Ariel, qui m’assiste pour braver la gadoue faite par la pluie ce matin.

La “robe” de la situation – Round 1

La “robe” de la situation – Round 1

Maintenant que tu en sais davantage sur l’esprit général de notre mariage, le type de cérémonie pour lequel nous avons opté et le lieu de réception que nous avons choisi, il est enfin temps pour moi d’aborder l’un de mes sujets favoris parmi les chroniques de Mademoiselle Dentelle : la tenue du jour J ! Je dis la tenue, et non pas la robe, car après tout, qui a dit qu’une mariée devait forcément être en robe ?

Pour tout te dire, je fais moi-même partie de celles qui se sont plutôt imaginées remonter l’allée en mode masculin-féminin, dans un smoking ou une combinaison blanc immaculé, plutôt que dans une robe de princesse…

Mon mariage mélodieux et convivial, c’est (enfin) l’heure de trinquer !

Mon mariage mélodieux et convivial, c’est (enfin) l’heure de trinquer !

Il faut croire que nous n’avons pas été les seuls à tomber sous le charme de notre cour, entre fanions, bottes de paille et tonneaux de vignerons, parce que nos invités sont tous amassés dans l’entrée. C’est un moment étrange car personne n’ose quitter sa position, comme s’ils avaient peur d’aller abîmer ce que nous avons passé un an à préparer. Mais finalement, après de grands signes de notre part, la foule ose enfin s’avancer et se range en file indienne tout naturellement.

Eh oui, qui veut entrer, veut d’abord féliciter les mariés. S’en suit donc une énooooorme série de bises, de compliments, de félicitations…

Entre clichés et idées dépassées, quel nom choisir après le mariage ?

Entre clichés et idées dépassées, quel nom choisir après le mariage ?

e n’avais pas vraiment de préférence entre les différents choix possibles, mais à la seconde même où j’ai été fiancée, j’ai été questionnée sur ma future décision et j’ai eu cette sensation : il n’y avait aucune bonne décision concernant mon nom après le mariage et les réactions autour de moi étaient très souvent rétrogrades vis-à-vis des femmes.

C’est justement à cause de ces réactions que NOUS avons pris une décision. Ensemble.

Récolter les réponses des invités, un vrai parcours du combattant !

Récolter les réponses des invités, un vrai parcours du combattant !

Aujourd’hui, je vais donc te parler de ce qui m’a le plus embêtée durant ces préparatifs : obtenir les réponses des invités ! Ça peut t’être utile si tu ne sais pas trop à quoi t’attendre. Je t’avoue que j’ai eu parfois des envies de meurtre !

La petite histoire de nos save the date

La petite histoire de nos save the date

La question du save the date s’est posée une première fois, mais on n’en voyait pas l’utilité dans un premier temps. On se disait, naïvement, qu’un faire-part se suffirait à lui-même. Mais ça, c’était avant…

Avant les “Tu te maries quand, déjà ?”, “Rappelle-moi, c’est bien en juillet, votre mariage ?”, “Ah oui, en avril, c’est top, mais tu vas pas avoir un peu froid ?”, “Ouais, septembre pour un mariage, c’est bien !”, “En août ? ”,  “Tu m’avais dit en septembre, c’est ça ? Ah non pardon, en juin ?”. STOOOOOP !

Des idées pour ton trash-the-dress !

Des idées pour ton trash-the-dress !

Remettre ta jolie robe après le mariage et oser des photos originales et décalées sans avoir peur d’abîmer ta tenue, voilà l’idée générale du trash-the-dress. Et si tu te laissais tenter ?

Voici quelques idées pour cette séance photo…

Mon mariage classique revisité : quand la jeune fille devient Princesse

Mon mariage classique revisité : quand la jeune fille devient Princesse

M. SNCF nous demande si on veut quelque chose à boire, et je réclame du jus d’orange… mais attention, avec une paille s’il vous plaît : hors de question d’abîmer mon rouge à lèvre. Mlle Paillette ne tarde d’ailleurs pas à me rejoindre, déjà prête et toute excitée d’être enfin au jour J.

Lorsque je reviens dans la suite, je découvre mes robes positionnées, et là, j’ai un gros boum au cœur. Je ne réalise pas que je vais devoir les enfiler bientôt. Aaaaaaah, c’est moi la mariée aujourd’hui !!!