Catégorie : Chroniques d’une future mariée

Ceux qui s’entouraient des bonnes personnes

Ceux qui s’entouraient des bonnes personnes

Pour moi qui vis à 100 à l’heure, qui suis une éternelle pessimiste, qui change d’avis comme de petite culotte et qui ai surtout envie de me lancer dans un projet différent toutes les semaines, l’organisation de notre mariage est un peu un challenge au quotidien. Parce qu’au final, entre les tâches dites obligatoires, mes envies personnelles, plus les grandes prises de décision de Monsieur Homard (comment ça tu sens poindre l’ironie !?), j’ai dû apprendre à jongler mieux qu’un acrobate du cirque du soleil.

Mais pour y parvenir, j’ai fait des choix, et pour guider chacun d’eux, j’ai suivi mon cœur. Certaines décisions m’ont porté préjudice, à l’image de ma robe, et d’autres font que mon mariage peut manquer de professionnalisme aux yeux de certaines personnes, mais aujourd’hui, je peux le dire : j’aime infiniment et très tendrement chacun de mes prestataires !

Mon faire-part bilingue et fait maison

Mon faire-part bilingue et fait maison

Dès le début, je savais 2 choses : mes faire-part devront être bilingues – ce qui implique de doubler le texte et donc qu’il faut prévoir l’espace nécessaire ; et je veux un « programme » façon time-line avec des petites icônes, comme j’avais vu sur les faire-part du mariage d’une amie de ma sœur.

Objectif n°3 : trouver la robe de mes rêves – L’élue de mon cœur

Objectif n°3 : trouver la robe de mes rêves – L’élue de mon cœur

Merci d’avoir joué le jeu la dernière fois et, même si tu n’as pas participé, merci d’avoir pris le temps de lire l’article ! 
Allez, finissons-en avec ce suspens insoutenable ! Quelle robe ai-je choisi ?

Mes deux choix coups de cœur étaient : la robe Elia et la robe Odalisca…

Les invités sur l’échelle de l’agacitude

Les invités sur l’échelle de l’agacitude

Après les faire-part, les réponses aux faire-part. Ah, quel grand moment !

Je ne sais pas si tu es en train de ou vas passer par cette étape, mais la gestion des réponses des invités a été pour moi l’étape la plus complexe à gérer. Du coup, plutôt que de ressasser ça comme une vieille mamie aigrie, j’ai décidé de partager avec toi ma vision de mes invités sur l’échelle de l’agacitude, histoire d’en rire ensemble… C’est parti !

Récit de voyage, octobre 2015 : l’organisation de notre périple

Récit de voyage, octobre 2015 : l’organisation de notre périple

Nous venons d’arriver à l’aéroport de Tokyo et sincèrement, je suis sur un petit nuage ! Depuis deux jours, je suis fiancée à M. Jules Verne, chose à laquelle je ne m’attendais pas du tout comme je te le racontais dans mon article précédent. Et nous voilà à présent au Japon, un pays où je n’étais encore jamais allée (comme la Russie en fait) et qui me faisait envie depuis bien longtemps.

Le voyage se passe donc super bien, ma mère m’a même dit que ça ressemblait presque à une lune de miel avant l’heure (on n’en est pas loin en effet). Sauf qu’un événement vient un peu bouleverser tout notre périple qui devait nous emmener jusqu’au jour J à l’église…

Bienvenue à Mademoiselle London, future mariée de janvier 2018 !

Bienvenue à Mademoiselle London, future mariée de janvier 2018 !

Yiiiiiiiiiiiiiiiha !! Chériiiiiiiiiiii, je suis chroniqueuse chez Mademoiselle Denteeeeeeeeeeeeeelle (à lire très vite avec une voix très aiguë pour un meilleur effet) !!

Mon futur mari encore endormi a bien failli trépasser quand je lui ai sauté dessus ce jeudi matin en lui hurlant dans les oreilles, le pauvre ! Mais ne t’inquiète pas, je sais aussi être calme et posée. D’ailleurs, comme je suis une jeune fille bien élevée, je vais commencer par me présenter.

Deux faire-part différents pour mon mariage ? (Hélas) ce n’était pas un caprice de future mariée !

Deux faire-part différents pour mon mariage ? (Hélas) ce n’était pas un caprice de future mariée !

À un mois de mon mariage, et après t’avoir parlé de ma robe, aujourd’hui, j’ai envie de te parler d’un sujet un peu différent : mes collègues. « Tes collègues ? » me diras-tu. « Mais ton titre parle de faire-part ! » Oui, mais je ne pouvais pas te parler de mon histoire de faire-part sans te parler de mes collègues d’abord ! Et plus généralement de toutes ces personnes autour de moi, de toi, de nous toutes, futures mariées que nous sommes !

Alors voilà, aujourd’hui ma chronique parle de faire-part, de collègues, de déception, et aussi de soulagement quand toute cette histoire de faire-part a été enfin terminée !

Ma méthode (validée) pour des préparatifs sans stress.

Ma méthode (validée) pour des préparatifs sans stress.

Hiiii !! C’est la première chronique que j’écris en tant que Madaaaaaame ! Je me suis mariée le 13 mai dernier, j’ai passé un bien beau weekend, et j’aurai plein de choses à te raconter mais… je suis désolée pour toi, j’ai encore quelques chroniques sur les préparatifs avant d’entamer le récit du jour J.

Par contre, spécialement pour toi, chère bride-to-B, j’ai décidé d’être pragmatique aujourd’hui et de te montrer comment on s’est organisés avec monsieur G pour préparer nous-mêmes notre mariage, sans que ça ne nous prenne toutes nos soirées et nos weekends pendant un an.

Comment j’ai réalisé mes menus de mariage

Comment j’ai réalisé mes menus de mariage

Tout d’abord, sache que j’ai toujours été fascinée par la décoration des différents pays : à une période, je voulais même faire dans chaque pièce de notre appartement la déco d’un pays différent, de façon à voyager même en restant chez moi. J’avais un peu commencé dans notre premier appartement, mais bon, ce n’était pas trop au goût de Monsieur Obi-Wan, j’ai donc laissé tomber.

Pour notre mariage, j’ai repris mon idée de décoration d’appartement : chaque table portera le nom d’un pays et aura quelques objets de décoration du pays. J’ai choisi de faire mon menu au format carte postale, avec des visuels adaptés à chaque table.

Bienvenue à Mademoiselle Wait, future mariée de février 2018 !

Bienvenue à Mademoiselle Wait, future mariée de février 2018 !

Je m’appelle Mademoiselle Wait et je suis mariée (ouh la tricheuse) avec Monsieur For It. J’ai bientôt 33 ans déjà, et Monsieur aura tout juste moins de 30 ans pour notre mariage religieux. Il est très fier de le dire et de le préciser à tous, je me dois donc de te le dire.

Nous nous sommes rencontrés en 2010 en Savoie sur notre lieu de travail. Travaillant dans l’hôtellerie tous les deux, nous avons ensuite changé de lieu et de ville quelques fois avant de nous poser en plein cœur du Val de Loire pour reprendre notre propre hôtel restaurant. Le travail est bien prenant, j’avoue, mais nous avons quand même pris le temps d’avoir une adorable et parfaite petite fille qui a bientôt tout juste presque 2 ans et demi, et qui est parfaite (je me répète il me semble, mais ça vaut le coup).