Catégorie : Chroniques d’une future mariée

Fêtes, occasions, anniversaires… tout ce que j’ai pu récupérer en vue du mariage

Fêtes, occasions, anniversaires… tout ce que j’ai pu récupérer en vue du mariage

Il n’y a pas de petites économies. Toute occasion est bonne pour joindre l’utile à l’agréable.

Laisse-moi donc t’expliquer comment, pendant plus de deux ans, je n’ai pensé qu’au mariage lors d’occasions particulières où je pouvais avoir un cadeau ou de l’argent à mettre de côté.

La robe de mes rêves

La robe de mes rêves

Peu de temps après avoir discuté avec Monsieur Relax de notre projet de nous marier, discrètement, au boulot, j’ai fait une recherche sur Internet afin de trouver la robe de mes rêves. Étrangement, moi qui n’avais jamais rêvé de me marier, je savais exactement quels mots-clés entrer dans le moteur de recherche : “robe mariée bustier plumes”.

Je ne sais toujours pas d’où m’est venu le côté “plumes”. Et en deux secondes, je suis touchée en plein cœur par un modèle du créateur Ava Sposa. Je suis au début de mes préparatifs, je n’y connais rien en robes de mariée, c’est donc naïvement que je me dis : “OK, c’est bon, la robe c’est trouvé, c’est celle-là que je veux et que j’aurai.”

Récup’, chine et botanique

Récup’, chine et botanique

Tout au long de mes préparatifs, j’ai essayé de ne pas m’enfermer dans un style, un thème ou une couleur, ne me demande pas pourquoi, mais je voulais que mon mariage ne soit pas définissable en trois mots, si ce n’est “à la cool” !

Alors j’ai épluché Pinterest, Mademoiselle Dentelle et autres blogs mariage, pour piocher des idées, certes, mais en étant toujours vigilante : les rondins de bois sur les tables ? N’allait-on pas sombrer dans le rustique ? Des vieux livres partout ? Trop vintage, non ?

L’épisode du mariage finalement en deux parties

L’épisode du mariage finalement en deux parties

Comme tu le sais déjà si tu as bien suivi les épisodes précédents, nous nous sommes déjà mariés civilement en février dernier. Ça n’était au départ pas prévu du tout. On essaye de réduire les coûts, ce n’est pas pour ajouter une seconde fête, crois-moi.

Je vais donc t’expliquer ici ce qui nous a décidé à changer nos plans.

Ce que nous avons prévu pour notre vin d’honneur

Ce que nous avons prévu pour notre vin d’honneur

Pour notre vin d’honneur et pour les gens qui attendent pendant les photos de groupes, je voulais des jeux car j’ai toujours peur que les gens s’ennuient.

J’aurais aimé de jolis jeux en bois type kermesse, mais bon, c’est un budget et de la logistique à prévoir. Je me suis rabattue sur des jeux plus “classiques”. Avec l’arrivée des beaux jours, plusieurs enseignes type GiFi, Centrakor, La Foir’Fouille avaient sorti leurs jeux de plein air.

J’ai trouvé des jeux vraiment sympas à des prix raisonnables… Allez, je t’explique sur quoi j’ai jeté mon dévolu.

Réaliser que l’on va se marier, un peu compliqué

Réaliser que l’on va se marier, un peu compliqué

Reprenons un peu du début : Poupou m’a fait sa demande après neuf ans et demi de relation. Je l’ai attendue, cette demande, et quand elle est arrivée, j’étais la plus heureuse, bien entendu, mais j’avais du mal à réaliser ce qui m’arrivait. Encore aujourd’hui, un an plus tard, j’en prends petit à petit conscience, mais je ne réalise toujours pas.

Pourtant, il y en a eu des étapes, avec tous les préparatifs. L’annonce à nos proches, cette dose de bonheur et d’amour merveilleuse, les visites de lieux, l’envoi du save-the-date, la préparation religieuse… Tous ces moments marquants des préparatifs, et je ne réalise toujours pas.

Quand on choisit la salle – Partie 1

Quand on choisit la salle – Partie 1

Je pars à la recherche de la perle rare : un gîte pouvant accueillir soixante-dix personnes en repas assis et cent cinquante au vin d’honneur, typé chalet de montagne, accessible en fauteuil roulant, dans un périmètre de 80km autour du village de mes parents et pour moins 1 500€… Naïve que je suis !

J’envoie des demandes de devis à différents gîtes sympathiques que nous avons repérés. 3 000€, 4 500€, 6 500€… Bref, on explose le budget et ça, ce n’est pas possible ! Un peu, OK, mais autant… non !

Réflexions sur la cérémonie laïque

Réflexions sur la cérémonie laïque

Ah, la cérémonie laïque ! Cette cérémonie qui sert soit à compléter, soit à remplacer une autre cérémonie, et qui en devient une à part entière avec sa valeur propre. Dis-moi si je me trompe, mais je crois que toute future mariée y accorde une pensée à un moment de ses préparatifs. Que ce soit pour se demander : “Cérémonie religieuse ou cérémonie laïque ?”, pour se dire très franchement : “Pas de cérémonie laïque !” parce que “Nan, nous on fait une cérémonie religieuse !” ou au contraire parce que “La cérémonie civile, ça nous suffit bien !”, ou pour régler directement la question de “Bon, on demande à qui de l’animer, cette cérémonie laïque ?”.

Ces questions, je me les suis posées. Toutes les trois. Dans cet ordre-là.

DIY : mon arche pour la cérémonie

DIY : mon arche pour la cérémonie

Pourquoi une arche ? Bonne question…

J’ai envie de te répondre que c’est pour enjoliver ma cérémonie, pour servir de fond aux photos de la cérémonie puis à celles de groupes, voire parce que “ça fait mariage”. Mais je crois que la raison la plus honnête, c’est que j’avais envie d’une arche avec un joli décor, tout simplement. Que c’est mon caprice de mariée, en fait. J’avais envie d’une belle arche, alors j’ai mis en place de quoi faire une belle arche !

Mariage et valeurs personnelles : mon menu végétarien

Mariage et valeurs personnelles : mon menu végétarien

Le lieu de réception que nous avons choisi dispose de son propre chef cuisinier, car une partie du bâtiment est en fait un restaurant. De ce fait, nous n’avons pas eu à faire le choix d’un traiteur séparément.

Je dois dire que c’était un pari un peu risqué de notre part car nous n’avions eu droit à aucune dégustation préalable et aucun des menus de mariage proposés par défaut n’était végétarien. Une partie de moi était donc inquiète à l’idée que le chef puisse potentiellement n’avoir aucune habitude de la cuisine végétarienne, et encore moins adaptée aux grandes occasions.