Catégorie : Chroniques d’une future mariée

Quand on le fait soi-même : les save the date

Quand on le fait soi-même : les save the date

Le save the date, nous avons tout de suite trouvé que c’était une superbe façon d’annoncer notre mariage à ceux qu’on a malheureusement peu l’occasion de voir, mais aussi de forcer nos futurs invités à réserver sur le champ cette date si importante !

Notre première idée est de profiter de notre séance photo d’engagement pour en tirer un cliché que nous enverrons. C’est original, sympa, frais, et il faut avouer que se retrouver accrochés aux frigos de tous nos invités, ça nous fait kiffer ! Bien évidemment, Pinterest nous inspire bien dans ce domaine. Sauf que notre séance photo n’est prévue que pour mi-mai, il sera un peu tard pour envoyer les save the date.

Dernière semaine…

Dernière semaine…

Et voilà, notre marathon arrive à sa fin, on touche notre mariage du bout des doigts. J’ai toujours adoré ces chroniques qui racontent l’adrénaline des derniers jours, alors c’est avec plaisir que je viens t’expliquer comment s’est déroulée cette dernière semaine.

Comme beaucoup de mariés, j’ai posé ma semaine avant le mariage pour pouvoir terminer les derniers préparatifs et gérer les imprévus. J’ai aussi posé deux jours après le mariage pour redescendre doucement de notre nuage : je ne me voyais tellement pas reprendre le travail dès le lundi, ça aurait été trop dur.

La déco de mon mariage – Partie 2 : les succulentes

La déco de mon mariage – Partie 2 : les succulentes

Pourquoi des succulentes ?

Déjà, parce que j’aime ça. Ça pourrait d’ailleurs être la seule raison, non ? Cela dit, j’aime aussi les pivoines, et j’ai quand même choisi les succulentes…

Mais l’argument principal, c’est que ce sont quand même des plantes, qui restent. Pas juste des fleurs coupées qui ne vivront que quelques jours, mais bien des plantes qu’on peut replanter facilement et qui continueront de faire mon bonheur pendant de belles années.

Ma robe de mariée – Partie 1 : moi stressée ? Jamais !

Ma robe de mariée – Partie 1 : moi stressée ? Jamais !

Mademoiselle Red ne serait pas Mademoiselle Red sans son stress légendaire. C’est d’ailleurs ma marque de fabriqu, et depuis l’annonce de notre mariage, tout le monde me pose cette question quinze fois par semaine : “Pas trop stressée ?” Je rigole de ça : cette question est normale vu que je stresse vingt-deux heures sur vingt-quatre. Et je réponds : “Bah écoute, étonnamment, non !”

Menteuse…

Le choix du repas et des boissons, passionnément et à la folie ! – Partie 1 : la dégustation du repas

Le choix du repas et des boissons, passionnément et à la folie ! – Partie 1 : la dégustation du repas

Nous adorons le moment du repas. Grand Chef Chat et moi sommes réellement des passionnés de cuisine. Bon, moi je suis plutôt celle qui prépare et lui mon goûteur officiel, mais dénicher de bons petits endroits où se remplir la panse fait partie de nos activités mensuelles.

Si tu as faim, je vais te donner envie de dévorer ton voisin.

La déco de mon mariage – Partie 1 : ambiance cuivre et bois

La déco de mon mariage – Partie 1 : ambiance cuivre et bois

J’ai assez vite choisi le “thème”, si on peut vraiment parler de thème, pour notre mariage. J’avais déjà fait des recherches d’inspiration avant même la demande en mariage, et j’avais en gros deux ou trois grandes lignes qui me plaisaient bien. J’ai présenté avant tout ma préférée à M. Chat, qui a dit OK direct ! On peut donc dire que ça a été facile pour moi sur ce point-là – j’avais une idée précise de ce que je voulais, elle a été validée direct, allez hop, on peut passer à autre chose et trouver la salle qui ira avec cet esprit !

Par contre, pour la réalisation, ça a été plus compliqué.

Le choix d’un green traiteur : notre parcours du combattant

Le choix d’un green traiteur : notre parcours du combattant

Après le lieu, on savait à l’avance que notre autre plus gros poste serait… tadaaa : le repas ! En plus, c’est sûrement le poste sur lequel on a été le plus exigeants. Je te livre mon parcours de green combattante en exclu. Ha ha.

Si tu as déjà essayé de chercher un traiteur sur le web, tu t’es peut-être perdue dans les méandres d’Internet. Bon, nous, on cherchait un traiteur spécifique : un qui nous propose un menu végétarien ET bio.

La super-méga-géniale demande en mariage de Monsieur Cat

La super-méga-géniale demande en mariage de Monsieur Cat

Avec Monsieur Cat, nous nous rencontrons donc début 2013, puis nous installons ensemble durant l’été. Après quelques mois, le sujet du mariage arrive dans nos discussions et c’est évident, nous souhaitons tous les deux nous marier. Nous avons la même conception de la vie de couple, de la famille, du mariage et de l’éducation de notre chat (je plaisante, bien évidemment, mais on est quand même légèrement gagas de notre chat !!).

Je sens Monsieur Cat très motivé par le sujet, mais à l’époque, je suis encore étudiante et je poursuis mes études durant un an encore, ce n’est donc pas envisageable pour moi.

Coiffure et mise en beauté : le dénouement, ou presque

Coiffure et mise en beauté : le dénouement, ou presque

La dernière fois, je t’expliquais la désillusion qui a suivi ma décision stupide ambitieuse de m’occuper moi-même de ma mise en beauté et de ma coiffure pour le grand jour. Quand on a deux mains gauches et qu’on n’est très portée ni sur le maquillage, ni sur la coiffure, on ne peut malheureusement pas s’improviser à la fois makeup artist et coiffeuse-visagiste du jour au lendemain.

À J – 1 mois, j’étais donc toujours dans le flou concernant ma mise en beauté et ma coiffure du jour J, et donc pas loin de céder à la panique.

Et dire qu’au départ je ne voulais pas d’EVJF : il était une fin

Et dire qu’au départ je ne voulais pas d’EVJF : il était une fin

Nous débarquons à Marseille, où je me dis que cette fois-ci, je vais reprendre le cours normal de ma vie après cette parenthèse enchantée. Grand Chef Chat doit m’attendre avec les enfants, qu’il me tarde tout de même de retrouver.

Lorsque nous récupérons les bagages, j’aperçois, entre les portes vitrées automatiques, la maman de mes cousines. Elle est venue récupérer Floflo d’amour et je suis très heureuse d’avoir l’occasion de la revoir. En sortant, je me rends compte également qu’il n’y a pas mes garçons et leur papa, mais ma Chole, ma Mumu et ma Poulepette ! Elles m’ont fait la surprise de venir me récupérer car elles n’avaient pas pu participer à l’escapade portugaise.