Catégorie : Chronique d’un mariage

Mon mariage avec le sourire : et puis se dire au revoir…

Mon mariage avec le sourire : et puis se dire au revoir…

Cet été, j’ai voulu un peu regarder où j’en étais dans mes articles à droite et à gauche. Et je me suis rendue compte que je n’avais jamais vraiment fermé la parenthèse Mademoiselle Dentelle. Et pourtant mon mariage a deux ans. Je t’ai tout raconté. Absolument tout.
Pour celles qui ne me connaissent pas, je suis Madame Sourire. Je suis rentrée chez Mademoiselle Dentelle en décembre 2013 et je me suis mariée le 26 juillet 2014. Il y a deux ans et quelques jours.

Mon mariage intime, élégant et convivial : dîner au salon

Mon mariage intime, élégant et convivial : dîner au salon

Il est environ 16 heures et nous venons de terminer notre cocktail en bord de mer. Il nous reste quatre heures avant d’accueillir une partie de nos invités pour le dîner et la soirée et je compte bien en profiter pour faire une petite sieste. En effet, debout depuis 6h30 ce matin, avec toutes ces émotions, je suis fatiguée !

Mon mariage un brin campagne, un poil rétro : la mariée se prépare

Mon mariage un brin campagne, un poil rétro : la mariée se prépare

Aujourd’hui, je me marie. Et point de youpi, de tralala, de paillettes et autres licornes enchantées à l’horizon. Car comme je te le narrais il y a de ça quelques mois, je ne suis pas sereine. Les derniers préparatifs de la veille on eu raison de la sérénité de mon futur. Je me suis endormie en priant que la nuit fasse retomber son stress mais, au réveil, son visage fermé me démontre qu’il n’en est rien.

Pourquoi j’ai finalement pris le nom de mon mari

Pourquoi j’ai finalement pris le nom de mon mari

Avant d’être fiancée, je n’avais jamais envisagé, mais vraiment jamais, de prendre un jour le nom de mon mari. Dans ma famille, ce n’est pas du tout systématique. Ma maman, par exemple, a gardé son nom de naissance dans son travail et pour toutes les démarches officielles, et utilise assez peu le nom de mon papa.

Mon mariage sci-fi, sans chichis et avec plein de DIY : les marque-places (DIY encore !)

Mon mariage sci-fi, sans chichis et avec plein de DIY : les marque-places (DIY encore !)

Tu te rappelles de notre thème : la science-fiction. J’ai donc décidé de faire une petite carte par personne avec un petit dessin d’un personnage de science-fiction ou de fantasy. Oui oui, à la main… avec un bon scanner et un petit logiciel libre de DAO ! Je n’en pouvais tellement plus les derniers jours que j’ai imprimé en double certaines cartes…

Mon mariage contes et légendes : le départ pour l’église et la découverte

Mon mariage contes et légendes : le départ pour l’église et la découverte

À cet instant, je suis dans la maison, je trépigne d’impatience et ma grand-mère paternelle me couve du regard, fière de passer mes derniers instants de jeune fille avec moi. Nous avons fermé les volets car personne ne rentrera ce soir. En t’écrivant tout ça, je retrouve l’excitation de ces derniers instants avant l’instant crucial, j’en ai la jambe qui tressaute toute seule !

Mon mariage sci-fi, sans chichis et avec plein de DIY : le vin d’honneur

Mon mariage sci-fi, sans chichis et avec plein de DIY : le vin d’honneur

Nous voilà enfin au moment tant attendu : le vin d’honneur et donc : manger ! Hein, quoi, comment ça, ce n’est pas ça le plus important dans le mariage ? Pourtant, c’est ce que tous les invités attendent non ? Et la mariée aussi ! Ok, je blague un peu en disant que c’était le plus important, mais effectivement j’étais bien soulagée de pouvoir enfin me restaurer, parce que bon un petit morceau de quiche entre la coiffure et l’habillage c’est pas ce qui tient le mieux au corps.

Notre « petit » mariage a-t-il coûté trop cher ?

Notre « petit » mariage a-t-il coûté trop cher ?

Pour organiser notre fête de mariage, nous nous étions donné un budget de 10 – 12 000 euros. Facile, surtout que pour un « petit » mariage comme le nôtre (42 invités), ça nous paraissait hyper large. Sauf que trois choses sont venues un peu fausser notre vision du budget.

Comment je n’ai pas eu de wedding-blues

Comment je n’ai pas eu de wedding-blues

Je t’avoue, j’en avais un peu peur. Le retour au quotidien me paraissait angoissant – et notamment le fait de vivre loin de mon mari tout neuf. J’imaginais que j’allais beaucoup pleurer, toute seule le soir dans mon lit, avec juste le chat pour me tenir compagnie et quelques photos sur lesquelles se cristalliserait ma nostalgie. Et pourtant, ce n’est pas arrivé. J’ai même particulièrement bien vécu les quelques jours, semaines, mois, qui ont suivi.

Mon mariage sci-fi, sans chichis et avec plein de DIY : l’église – partie 2

Mon mariage sci-fi, sans chichis et avec plein de DIY : l’église – partie 2

Oui, oui, je l’avoue : j’ai beaucoup de mal à choisir les photos, il faut dire qu’elles me rappellent tellement de souvenirs ! Impossible d’en sélectionner une petite quantité ! J’essayerai d’être un peu plus concise dans mes prochains articles – si j’y arrive.