Catégorie : Chronique d’un mariage

Mon mariage dino-chic : l’attaque du vélociraptor !

Mon mariage dino-chic : l’attaque du vélociraptor !

Jusqu’à présent, nous parsemions notre mariage de petites touches “dinosaure” plutôt discrètes. Mais là, on y est allés à fond : pendant le cocktail, un véritable vélociraptor que nous avons fait venir d’Isla Sorna a fait son entrée !

Non, bon, OK, c’était juste un de nos amis dans un costume en latex, mais c’était super cool quand même !

Mon mariage d’hiver tendre et magique : voilà, c’est fini…

Mon mariage d’hiver tendre et magique : voilà, c’est fini…

Eh bien, ça y est. Je te confesse que j’ai un peu repoussé ce moment ces derniers temps… Le rythme de mes chroniques s’est un peu ralenti. Non pas par lassitude, mais au contraire, car je n’avais pas trop envie que ça s’arrête.

Je pourrais te conter mon mariage encore et encore. Te raconter les moindres moments qui me reviennent en me disant que : “Tiens, ça, je ne l’ai pas encore raconté !” Mais ce serait sans doute un peu barbant pour toi, et puisqu’il faut bien avancer…

Mon mariage voyage voyage tout en DIY : le lendemain et zoom sur la déco

Mon mariage voyage voyage tout en DIY : le lendemain et zoom sur la déco

Nous dormons à peine trois heures et nous retournons à la salle vers 12h. Mon père a géré le petit-déjeuner d’environ cinquante-quatre personnes et installé le buffet pour le repas du midi.

J’avais choisi de garder mon maquillage et ma coiffure pour dormir en espérant que ça tienne. Bingo, ça a tenu ! Ainsi, je suis encore pomponnée sans avoir rien eu à faire, le top !

Mon mariage grec avec vue sur la mer : mon arrivée à l’église

Mon mariage grec avec vue sur la mer : mon arrivée à l’église

On est en Eubée, en Grèce, il est presque 19h30 et je me dirige vers mon église avec mon père et ma cousine demoiselle d’honneur dans mon petit scarabée !

La montée est un peu chaotique, la petite voiture des années 60 a du mal à monter la côte. Le siège de mon papa n’arrête pas de se “coucher” et ma cousine à l’arrière lui tient le dossier. C’est assez comique ! On manque même d’avoir un accident, un espèce de fou furieux ne nous a pas vus et déboule d’un chemin de terre juste devant nous !

Mais ouf, tout va bien, après un dernier tournant, nous voici enfin sur le petit chemin où se trouve mon église bleu et blanc tout au bout.

Se marier à l’étranger et y emmener ses proches !

Se marier à l’étranger et y emmener ses proches !

Toi aussi, tu veux te marier à l’étranger (ou tu dois !) et tu veux essayer d’emmener avec toi tes amis ? Voici quelques petites infos (tu en fais ce que tu veux) tirées de notre expérience pour t’aider à gérer un peu la situation, et faciliter le séjour de tes proches. Surtout s’il y a un décalage de culture. Forcément, si ton mariage a lieu en Belgique, je pense que tu peux t’en passer ! Ha ha ha.

En ce qui nous concerne, nous partions au Liban. Mes parents, mon frère et nos témoins nous accompagneraient à coup sûr. Et les autres ?

Mon mariage civil au bord de l’océan : les préparatifs et la découverte – Partie 2

Mon mariage civil au bord de l’océan : les préparatifs et la découverte – Partie 2

Une fois fin prête, je renvoie Poupou de notre chambre pour que je puisse m’habiller – le pauvre est condamné à aller s’habiller ailleurs.

On se rassemble avec mes témoins, ma maman et Mademoiselle Plaid pour partager ensemble ce moment spécial. Mais avant tout, on n’oublie pas de s’amuser un peu et on pose comme des stars sur le balcon ! Comme on dit : “Ce n’est pas tous les jours qu’on est bonnasses comme ça.”

Mon mariage d’hiver tendre et magique : le bilan un an après

Mon mariage d’hiver tendre et magique : le bilan un an après

Depuis notre mariage, le hasard a fait que nous avons enchaîné les pépins financiers (tu sais, la clef qui se casse dans la porte d’entrée, la voiture qui tombe en panne, les impôts que tu avais oublié de prendre en compte dans ton année). Alors, à plusieurs reprises, j’ai un peu culpabilisé et je me suis fait la réflexion que nous aurions pu garder notre argent pour autre chose que pour notre mariage.

Mais en prolongeant la réflexion, je réalise que la moitié du financement de cette journée a été assurée par nos parents, et donc que finalement, cet argent, je ne l’aurais pas eu si je ne m’étais pas mariée. De plus, quand j’y repense, y a-t-il un poste sur lequel j’aurais pu faire l’impasse, ou qui aurait pu être remplacé par une alternative ?

Mon mariage au cœur de la forêt enchantée de Zelda : quand le temps des préparatifs est venu…

Mon mariage au cœur de la forêt enchantée de Zelda : quand le temps des préparatifs est venu…

Nous avalons notre petit-déjeuner, faisons un brin de toilette, et nous voici Mlle Émeraude, M. Flow et moi dans la voiture direction le château.

Bien que le timing ait été respecté, les bouchons sont inévitables. Nous sommes à la minute près, et déjà, nous prenons du retard… Fichus bouchons ! Nous arrivons finalement vers 9h45 au château, et trois quarts d’heure de retard, c’est beaucoup sur notre matinée millimétrée… Mais qu’importe ! Après tout, on ne peut pas rattraper le temps perdu, sauf en accélérant la cadence.

Mon mariage franco-chinois coloré : focus sur la décoration pour l’accueil des invités

Mon mariage franco-chinois coloré : focus sur la décoration pour l’accueil des invités

Quand j’ai lu la chronique de Madame Loup, j’ai VRAIMENT pris la tête à Chéri. Je voulais une “urne-globe”. C’était une question de vie ou de mort. J’avais vu des centaines d’inspirations d’urne-globe sur Pinterest et, pour moi, c’était le summum de la beauté.

Sauf que dans la réalité, pour réaliser sans difficulté ce type d’urne, il faut un globe en carton. Sur cinquante appels passés pour des annonces Le Bon Coin, pas un seul globe en carton : du plastique, du plastique et du plastique.

Mon mariage voyage voyage tout en DIY : la soirée

Mon mariage voyage voyage tout en DIY : la soirée

Après notre vin d’honneur et le jeu du bouquet, nous disons au revoir à notre photographe. Nous attendons le feu vert avant de pouvoir rentrer dans la salle sur la musique d’Happy de Pharell Williams.

Nous faisons le tour de la salle en dansant un peu avant de gagner nos places, j’ai un peu de mal à me faufiler partout avec ma robe… À nos places, on danse un peu avec nos témoins, mais la musique est longue et j’avoue trouver le temps un peu long  : on aurait dû dire au DJ de la raccourcir. Nous ne sommes pas à l’aise du tout.