Catégorie : Chroniques d’une future mariée

Mon bilan mariage à J-72

Mon bilan mariage à J-72

À l’heure où je t’écris cette chronique, nous sommes à soixante-douze jours du mariage. Un peu plus de dix semaines. Depuis environ quinze jours, je suis en mode “bridezilla”, et gare à qui se met sur mon chemin !

Alors, où en sommes-nous ?

Carnet d’aventure 17 : “Vous chantiez ? Eh bien, dansez maintenant !”

Carnet d’aventure 17 : “Vous chantiez ? Eh bien, dansez maintenant !”

Aujourd’hui, comme mon titre te l’indique, nous allons parler musique.

Sur ce point, notre thème est une véritable mine d’or car, soyons honnête, les bandes-son sont aussi belles qu’elles permettent toutes les folies… Non seulement elles mélangent les genres, mais en plus, il y a un nombre non négligeable de versions disponibles. Acoustiques ? Symphoniques ? Synthétiques ? Lentes ? Rythmées ? Douces ? Ne reste que l’embarras du choix (et crois-moi que pour nous, il a été cornélien…).

Mon mariage franco-chinois coloré : le déroulé de la cérémonie

Mon mariage franco-chinois coloré : le déroulé de la cérémonie

Ma belle-sœur monte près du pupitre pour lire le premier texte, celui de Charles Péguy, et notre diacre précise à l’assemblée pourquoi ce texte me tenait tant à cœur. Parce que nous venons de “souches étrangères” l’un et l’autre. Parce que je ne veux pas me laisser gagner par l’habitude. Parce que je veux être mariée chaque jour que Dieu fait.

D’entendre ce texte – pourtant pour la centième fois – j’en ai des frissons. Je ne regrette en rien cette petite entorse.

Mes préparatifs : de la joie… au coup de fatigue !

Mes préparatifs : de la joie… au coup de fatigue !

Après plusieurs chroniques à te raconter mes histoires de préparatifs – bonbonnières, chaussures, maquillage, coiffure, déco, etc. – j’ai envie de faire une pause avant de passer au récit de mon mariage et de te raconter ce que j’ai ressenti pendant toute cette période, mais aussi ce que je ressens aujourd’hui, un mois après le mariage.

A posteriori, il y a surtout deux choses que je retiens : un fort moment de créativité et la satisfaction de voir ce « projet » s’organiser peu à peu, mais également, d’un autre côté, beaucoup de stress et de fatigue, avec parfois cette petite voix au fond de moi qui me disait : « Hâte d’en terminer ! »

Chaussures de Cendrillon et autres accessoires de mariée

Chaussures de Cendrillon et autres accessoires de mariée

Trouver ses habits de lumière pour le jour J, ça ne s’arrête pas à la quête de LA robe. Vient ensuite la quête de LA paire de chaussures, mais aussi éventuellement d’un sac, des bijoux, sans parler de la lingerie (ce dernier point fera probablement l’objet d’un article à part entière tellement j’ai tourné et retourné la question dans ma tête pendant les préparatifs).

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 4 : le troisième essayage ou l’ascenseur émotionnel

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 4 : le troisième essayage ou l’ascenseur émotionnel

Si on prend quelques instants pour récapituler, tu sais donc que j’ai eu un premier coup de cœur, mais qu’il ne s’est pas confirmé au deuxième essayage (donc un faux coup de cœur), que j’ai eu un deuxième coup de cœur pour une robe « semi-sur mesure » avec les ajustements dont je rêvais, mais que j’avais peur d’être déçue du résultat final et que j’ai donc trouvé une robe avec un dos similaire dans une troisième boutique.

Je t’avais abandonnée au moment où j’avais pris rendez-vous et je t’invite donc à entrer avec moi dans cette troisième et dernière boutique (petit spoil !).

Les tenues des garçons et mes accessoires

Les tenues des garçons et mes accessoires

Je dois dire que Grand Chef Chat m’impressionne souvent quand il s’agit d’esthétique et de beauté. On peut le qualifier d’homme coquet, vraiment.

Aussi, pour notre union, il a tenu à être le plus beau possible. Au point même de s’essayer à une nouvelle coiffure, oui oui, rien que ça ! Je dois dire que j’ai été un peu surprise car je l’aime depuis plusieurs années comme il est, mais je pense qu’en fait, ce n’était qu’un prétexte pour suivre la tendance barbe et cheveux avec une coupe.

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 3 : le deuxième essayage ou une robe presque “sur mesure” ?

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 3 : le deuxième essayage ou une robe presque “sur mesure” ?

Lors de la prise de rendez-vous, Mireille la Patiente (ce n’était définitivement pas une « vraie » Mireille : absolument adorable et parfaitement à l’écoute !) m’a envoyé un petit questionnaire à remplir en amont afin d’en savoir déjà un peu plus sur mes envies : j’ai trouvé ça très agréable et professionnel, et c’est très consciencieusement que je l’ai complété.

En arrivant au rendez-vous, je lui explique directement que j’ai eu l’occasion d’essayer ma fameuse robe Velasquez le matin même. Elle me propose alors d’essayer des modèles de la maison Bochet, une autre marque que j’avais retenue sur leur site, et de terminer par Velasquez de Lambert Créations, qu’ils ont également en boutique. Parfait ! Let’s go !

Les réponses des invités et le plan de table… même pas peur !

Les réponses des invités et le plan de table… même pas peur !

Comme te disait Madame Chihuahua dans sa chronique à ce sujet, rien n’est vraiment joué concernant les invités, même lorsque tous les faire-part ont été envoyés et qu’il ne reste plus qu’à attendre les réponses. Car encore faut-il réussir à les récolter !

Je vais t’expliquer comment nous nous y sommes pris.

L’annonce aux proches : “Tu te maries ?? En hiver ?? T’es sérieuse ??”

L’annonce aux proches : “Tu te maries ?? En hiver ?? T’es sérieuse ??”

Ma jolie bague de fiançailles vissée à l’annulaire gauche et mes larmes de joie séchées, nous pouvons désormais crier au monde entier que nous allons nous marier !!!! Nous voulons tous les deux faire de jolies annonces à nos proches, donc nous excluons les annonces par téléphone le soir même, mais c’est vraiment très, très, très difficile de résister…

Je ne tiens d’ailleurs pas bien longtemps et, à peine une heure après la demande, je prends mon téléphone pour appeler Mademoiselle Bichette, qui sera une de mes deux témoins (mais elle ne le sait pas encore à ce moment-là), et lui annoncer la nouvelle.