Catégorie : Chroniques d’une future mariée

L’épisode où nous cherchons la salle

L’épisode où nous cherchons la salle

Et j’ajouterais même en sous-titre, « une salle qui corresponde à nos critères et qui déchire sa mère ».

Nous avons commencé notre recherche de salle assez tôt. À l’époque, nous avions prévu le mariage civil dans la ville de mes parents, comme tu le sais si tu as bien lu les épisodes précédents. Nous avons donc cherché des salles entre chez eux et chez nous, soit quand même dans un périmètre de 200km. Nous avions déjà fait le baptême de ma fille par chez eux et rapatrié tout le monde après par chez nous, donc je savais que ce n’était pas impossible, même si ça restait un peu loin.

Le fou weekend de mon EVJF – Partie 1

Le fou weekend de mon EVJF – Partie 1

À l’occasion d’une visite chez eux, Mme Héden m’a posé plein de questions sur mes attentes pour l’EVJF : qu’est-ce que je ne voulais surtout pas, qu’est-ce qui me plairait, qu’est-ce qui serait drôle/ne le serait pas selon moi, toutes sortes de choses ! Une seule chose était sûre et certaine : M. Chat et moi souhaitions faire nos EVG/JF le même jour et, si possible, nous retrouver en soirée. Nous avions vraiment envie de finir en faisant la fête avec tous nos amis réunis avec nous.

Ça m’a permis de clarifier (et, même si je n’étais pas inquiète avec Mme Héden, d’être en tout cas sûre de ne pas avoir de mauvaises surprises !) et de commencer à me projeter ! J’avais déjà hâte à partir de ce moment-là.

Quand on cherche un traiteur

Quand on cherche un traiteur

Nous savons ce que nous voulons manger à notre mariage : une raclette ! Un buffet est la formule toute désignée pour proposer plusieurs types de fromages, de charcuteries, de salades et d’accompagnements divers.

Nous partons donc à la recherche du traiteur qui va nous aider à sublimer cette raclette pour en faire celle de notre vie (et de celle de nos invités aussi, il faut l’avouer…) !

Jusqu’où prendre soin de ses invités ? Mes questionnements et décisions pour mon mariage grec

Jusqu’où prendre soin de ses invités ? Mes questionnements et décisions pour mon mariage grec

Lors de mes préparatifs, je me suis parfois demandé « jusqu’où » je devais aller pour prendre soin de mes invités.

Je voyais sur ce blog des futures mariées qui avaient mis en place la « totale » : petit sac de bienvenue avec pansements et bouteille d’eau pour les invités, petit protège-talon pour les dames pour ne pas qu’elles salissent leurs chaussures, petit cintre personnalisé pour les témoins et demoiselles d’honneur, etc. etc. J’étais admirative de leur énergie et du temps consacré aux préparatifs ! Pour ma part, moi qui n’avais qu’une seule cérémonie à l’église à organiser (le mariage religieux est reconnu par l’État en Grèce, donc pas de mairie dans mon cas), je m’étais déjà sentie débordée à plusieurs moments !

Récit de quête n°25 : nos cadeaux d’invités gourmands

Récit de quête n°25 : nos cadeaux d’invités gourmands

D’abord, je tiens à m’excuser auprès des fabricants de dragées. En effet, j’ai longtemps cru que ces petites choses étaient destinées à se garder dans une vitrine ad vitam aeternam et je n’ai appris que très récemment qu’en fait, ça se mangeait… De fait, je pense bien n’en avoir jamais mangé de ma vie. Chéri étant dans le même cas, l’idée des dragées comme cadeau d’invités ne nous a même pas effleurés.

Donc quoi ? Eh bien, justement, nous ne voulions pas d’un ramasse-poussière qui pourrisse sur l’armoire en attendant le prochain nettoyage de printemps où hop, direction la poubelle. Donc pas d’objet. Quelque chose de mangeable ? Oui, ça c’est pas mal ! Mais quoi ?

Le choix des alliances : ça existe des alliances éco-responsables ?

Le choix des alliances : ça existe des alliances éco-responsables ?

Quand j’ai annoncé notre mariage à nos amis, une copine proche dont j’avais été la témoin m’a dit : « Les choses qu’il te reste à la fin, à part les souvenirs, ce sont les photos et les alliances, alors ne néglige pas ces postes-là. » Bien sûr, elle entendait surtout ça en termes de budget. Mais puisqu’on allait porter une alliance pour le restant de notre vie, autant aussi qu’elle reflète nos valeurs. On avait envie d’en être fiers.

Sur un coup de tête, j’ai cherché « alliance éco-responsable » sur Internet. Je suis tombée tout de suite sur la boutique de Paulette à Bicyclette et ses bijoux en or fairmined, et j’ai commencé à regarder plus précisément ce que ça voulait dire.

Mon EVJF – Partie 2 : des épreuves et des jeux

Mon EVJF – Partie 2 : des épreuves et des jeux

Dimanche matin, en fin de matinée, même chose que la veille : ma maman nous apporte le petit-déjeuner. Mais en plus, ma copine de Bretagne nous a fait de bonnes crêpes. Nous prenons donc un bon petit-déjeuner copieux, afin de pouvoir sauter le déjeuner.

Le temps que tout le monde se prépare et que les filles installent les jeux, nous débutons les festivités à 14h. On m’explique que je vais devoir passer une série d’épreuves pour voir si je suis bonne à marier, hi hi !!

Ma déco du parvis de l’église pour mon mariage grec avec vue sur la mer

Ma déco du parvis de l’église pour mon mariage grec avec vue sur la mer

Je dois avouer qu’au départ, je n’étais pas aussi enthousiaste que ça à l’idée d’être aidée pour la décoration… Déjà, je ne réalisais pas tout le travail que ça représentait et je voulais tout faire toute seule (erreur de débutante : tu te rendras vite compte que Mademoiselle Dentelle et ses chroniqueuses ont raison quand elles te disent qu’il faut déléguer au maximum !).

Mais ma collègue me posait tous les jours des questions sur le thème de mon mariage et me demandait sans cesse si je voulais de l’aide. Alors un jour, on en a discuté plus en détail, je lui ai décrit mon thème bleu et blanc autour de la mer et montré les photos de l’église.

Le choix de la date : hésitations et révélation

Le choix de la date : hésitations et révélation

Nous nous étions d’abord arrêtés sur le mois de juillet 2018. Deux ans pour préparer le mariage, pas de stress… Bien que ce soit quand même loin… Mais qu’à cela ne tienne, ça ne nous posait pas de problème au départ.

Mais ensuite, les problèmes avec la belle-famille ont commencé : problèmes pour l’organisation, problèmes avec la salle, problèmes avec les invités… problèmes avec nous. Critiques incessantes sur notre mariage (l’âge n’étant pas mis en cause, je précise), sur ma famille, sur nos invités, sur nos amis… enfin, je ne vais pas te faire la liste complète : critiques sur tout, absolument TOUT.

Quand on choisit le repas

Quand on choisit le repas

Dès mes premières réflexions sur le mariage, bien avant la demande de Monsieur Cerf, une chose était sûre : je ne voulais pas de repas type gastronomique en deux, trois, quatre, cinq, douze, mille services.

Attention : ce n’est pas que je n’aime pas manger de superbes plats magnifiquement présentés avec des produits d’exception (je mangerais bien un magret de canard à l’orange, là, tout de suite…). Seulement pour notre mariage… je n’imaginais pas ce type de repas ! Ça ne nous ressemble pas réellement. J’ai tout de suite eu envie d’un repas plus CONVIVIAL, à l’image de l’ambiance qu’on voulait offrir à nos proches. Et je savais déjà, sans même lui en parler, que Monsieur Cerf serait du même avis (et heureusement, je ne me suis pas trompée !!).