Idées décalées pour pimper un mariage classique

Il y a peu, j’ai assisté à un très beau mariage entre une Allemande et un Suisse romand (c’est-à-dire originaire de la partie francophone de la Suisse, et donc à la culture beaucoup proche des traditions françaises que des coutumes germaniques), et j’ai été charmée par des idées auxquelles je n’aurais pas pensé toute seule. Laisse-moi également tenter de t’inspirer !

Les idées que j’aurais pu leur piquer

Si tu hésites entre buffet et repas assis, opte pour les entrées/desserts placées dans de jolis plats au milieu de la table et à partager : le buffet vient aux invités !

Accueillir ensemble les invités avant la cérémonie, c’est bien mieux que de faire le chien abandonné dans une voiture à l’arrière de l’église pendant que ton chéri salue tout le monde ! C’est aussi un moyen idéal d’avoir des photos de chacun des convives avec vous deux, car le photographe aura l’opportunité d’immortaliser toutes les salutations et félicitations sans avoir à partager son attention avec le vin d’honneur.

Crédit photo (creative commons) : Pexels

Pourquoi ne pas demander aux invités de venir avec une photo d’au moins un des deux fiancés à coller dans le livre d’or. Bonus si les invités sont aussi sur la photo ! Voilà une bonne alternative au coin studio photo, surtout si la place est limitée sur les lieux de la fête.

Tradition assez ancrée dans les cultures nordiques dont Madame Viking a déjà détaillé les particularités, as-tu envisagé de vous avancer ensemble vers l’autel, éventuellement précédés de vos parents ? C’est un beau symbole, surtout si vous avez déjà fondé une famille à vous !

Tu as peur que votre entrée au repas soit un peu nunuche ? Organise donc une haie d’honneur ! Ça marche aussi pour la sortie de l’église ou l’arrivée au vin d’honneur.

Le livre d’or et l’urne sont habituellement réservés à la soirée, mais ne serait-il pas bien agréable d’avoir des messages de tous tes invités ? Prévois pour cela un coin livre d’or et urne lors du cocktail pour que ceux qui ne restent pas longtemps puissent déjà laisser un petit mot. Et n’oublie pas de mettre à disposition des enveloppes et stylos à côté de l’urne, voire des cartes de vœux vides pour les moins prévoyants qui vous aiment de tout leur cœur mais n’ont prévu qu’un billet nu (dont tu auras bien du mal à retracer l’origine en vidant ton urne).

Pour ce mariage dont je te parlais, il n’y avait pas de cortège de voitures entre l’apéritif et le repas, mais la distribution à l’avance d’un plan pour le trajet, et la vérification que tout le monde avait bien un moyen de transport. Le covoiturage organisé par les mariés et leurs témoins a garanti que tous arrivent à bon port en temps raisonnable, tout en permettant à ceux qui le désiraient de faire une halte à leur hôtel ou chez eux. Et la distribution de petits panneaux aux conducteurs de covoiturages, avec les noms de leurs passagers (car le covoiturage était organisé par les mariés) a permis que les voitures se remplissent rapidement. L’absence de cortège a également permis aux mariés de s’éclipser un peu en avance pour faire leurs photos de couple sans que personne ne manque à l’appel au moment de passer à table. Pour combler ce petit temps de battement sur le lieu du repas, les invités y ont été accueillis avec une petite verrée d’accueil.

Autre charmante tradition de la famille de la mariée, le vol du bouquet par un enfant au cours du repas à la place du lancer de bouquet, et le devoir du marié d’enchérir « en nature » pour le récupérer et rendre son bouquet à son épouse (en l’occurrence, le marié s’est engagé à organiser dans l’année un weekend en Suisse pour la famille germanique). Ça peut aussi se faire avec les invités célibataires qui enchérissent à la place du marié, et se proposent d’offrir de bons moments aux mariés (comme une sorte de variante du jeu des douze mois). N’oublie pas de définir à l’avance quel enfant devra subtiliser le bouquet, ou tu risques d’avoir un événement autrement plus animé que prévu !

Crédit photo (creative commons) : Pexels

Et hop, une petite malicieuse qui a volé le bouquet de la mariée ! N’est-ce pas adorable à imaginer ?

Si tu n’es pas fan des photos de groupe, limite-les à l’essentiel et prévois de la place pour les photos improvisées avec tel ou tel groupe d’amis lors du cocktail (un repérage préalable du lieu/fond idéal pour ces photos est recommandé) ou avec chaque table lors du repas.

Si tu as des enfants mais pas de table spéciale pour eux, installe un coin jeux et dessins pour les plus petits sur le lieu du repas. Il y en avait aussi un au fond de l’église dans le cas de ce mariage, mais ça je peux comprendre que cette idée puisse ne pas t’enchanter.

Les autres variantes classiques pour éviter la course aux prestataires (mais qui demandent par conséquent du travail en amont)

Pas de DJ ? Prévois une playlist Deezer ou Spotify. En plus, tu as ainsi la possibilité de demander à l’avance aux invités des suggestions de musiques, tout en précisant qu’il se peut que toutes les propositions n’auront peut-être pas la possibilité de faire partie de la sélection finale.

Peur que l’ouverture de bal se termine sous un tonnerre d’applaudissement… puis un gros blanc ? Termine-la sur une chorégraphie partagée avec d’abord vos témoins, puis avec d’autres amis proches (tels que les invités d’honneur s’il y en a) en charge d’attirer les spectateurs dans la danse.

Envie d’un candy-bar sans vouloir se prendre la tête sur l’arrangement des barres de bonbons ? Considère un bar « all-inclusive self-service », c’est-à-dire une sorte de buffet de boissons pour rafraîchir les danseurs, avec des bols de sucreries entre les bouteilles.

Crédit photo (creative commons) : Pexels

N’oublie pas d’inclure des boissons vraiment désaltérantes sans alcool dans ton buffet de bal !

D’autres idées que je n’ai encore jamais expérimentées, et qui pourraient fonctionner pour toi

  • Pré-ouvrir le bal avec les parents lors du cocktail. Parfait si tu as engagé un groupe de musiciens et souhaite que l’apéro bouge un peu, tout en tenant à ouvrir le bal avec ton amoureux. Permet aussi de compenser une éventuelle déception parentale si vous êtes entrés en amoureux à l’église.
  • Planifier certains discours déjà lors du cocktail, plutôt que de tous les concentrer sur le repas
  • Entrer l’un après l’autre à l’église, chacun entouré de ses deux parents pour les mettre tous deux à l’honneur.
  • Éviter le moment interminable de la découpe du gâteau, en faisant juste une photo à côté (sans musiques), histoire de marquer le coup de l’ouverture du dessert, et trinquer. Vous pouvez aussi éventuellement vous offrir l’un l’autre une part déjà coupée en cuisine.
  • Remplacer (ou compléter) le livre d’or ou coin photo par une caméra sur trépied ou une vraie « cabine vidéomaton », pour des messages en live venant du cœur.
  • Installer un coin un peu plus isolé lors de la cérémonie pour que les jeunes enfants qui ont du mal à rester en place puissent s’occuper sans courir dans les allées. (ça, j’ai déjà vu au mariage helvético-germanique mentionné plus haut, mais pas vraiment vu utilisé… Peut-être manquait-il une baby-sitter pour encourager les parents à laisser leurs bambins ailleurs que sous leur regard vigilant ?)

D’autres idées tout droit venues des autres chroniqueuses Dentelle

Voici une petite liste non exhaustive des possibilités qui s’offrent à toi :

Et pour finir, n’hésite pas à relire la présentation de Gwénaëlle sur les traditions insolites autour du mariage en France et ailleurs.

Et toi, as-tu d’autres idées décalées pour ajouter du peps à un mariage pour le reste tout-à-fait classique ?



2 commentaires sur “Idées décalées pour pimper un mariage classique”

  • J’adore cet article avec toutes ces idées qui sortent de l’ordinaire ! Quelques unes me rapellent mon mariage ( pas de cortège, pas de Dj). J’aime particulièrement l’idée du vol du bouquet !
    Sinon comme alternative à l’entrée en salle mon mari britannique me disait qu’en Angleterre les mariés et leurs parents attendent les invités à l’entrée de la salle pour les remercier et échanger quelques mots ( bon je ne sais pas si c’est à chaque mariage ou seulement a ceux où il s’est rendu)

  • J’aime bien l’idée de l’enfant qui pique le bouquet et le buffet d’entrées au centre de la table, bien plus convivial que lorsque le buffet est au bout de la salle et qu’il faut se promener avec son assiette et faire la queue.

Commente ici !