Mon élégant mariage technophile : un souper animé et riche en émotions

Après un petit aparté sur la recherche de nos alliances, je reviens maintenant au récit du mariage.

Après notre bénédiction protestante minutieusement préparée, notre vin d’honneur caniculaire et nos photos de couples hors du temps, et une fois tous nos convives ayant résolu l’énigme leur permettant de trouver leur table, nous voilà prêts à faire notre entrée pour le souper.

Crédit photo : photo personnelle

Crédit photo : photo personnelle

Nos convives découvrent la salle pendant nos photos de couple

Il est 19h10, nous avons 5 minutes d’avance sur le programme. Pour accompagner notre entrée, nous avons choisi le refrain de Spread your wings, de Queen (le refrain uniquement parce que le reste des paroles est assez déprimant pour un mariage…). Le DJ nous avait proposé des fumigènes, mais je les supporte difficilement en boîte de nuit et je ne voulais pas risquer d’entrer en toussant…

Nous faisons le tour des tables pour saluer tout le monde, avant de prendre place au centre de la salle et de lancer le repas en improvisant de nouveau un discours bref de remerciement.

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Notre menu, tu le connais déjà, mais le voici pour rappel.

Fichier personnel

Pour les intolérants, allergiques, femmes enceintes et autres invités avec un régime alimentaire spécial, notre traiteur avait imaginé un autre menu (que je n’avais pas pensé à demander en avance, et que je n’avais donc pas fait imprimer sur le marque-place des invités concernés) :

  • Gaspacho andalou
  • Tofu mariné avec sa sauce tomate du soleil
    accompagné de sa mousseline de céleri et ses légumes de saison glacés
  • Dessert selon régime alimentaire

Comme pour le cocktail du mariage civil, nous avions trouvé les vins accompagnant notre repas lors des caves ouvertes vaudoises de l’année précédente, et nous avons acheté les bouteilles directement chez le vigneron. Le choix du champagne a été bien plus difficile, mais nous avons reçu de très bons conseils d’amis proches et avons été ravis par notre choix de Nicolas Feuillatte, qui fait d’excellents champagnes primés à un prix bien plus accessible que d’autres marques plus connues.

En ce qui concerne le DJ, sache que nous tenions initialement à nous passer de ce prestataire. Nous avions en effet demandé à Monsieur Darling de tenir ce rôle avec une playlist que nous comptions établir. Mais à quelques semaines du mariage, il nous a avoué ne pas se sentir à la hauteur d’une telle responsabilité, et nous a proposé de contacter une de ses connaissances DJ dans la boîte de nuit lausannoise baptisée « Darling » (d’où le témoin de Monsieur Pragmatique tire son pseudo, et qui a depuis été renommée « Bagatelle »).

Nous avons donc rencontré moins d’un mois avant le mariage ce prestataire sur un banc dans la campagne, alors qu’il était en route pour un autre mariage et nous pour un anniversaire. Nous nous sommes immédiatement entendus. En discutant avec nous, il a défini nos attentes pour le fond musical du repas comme « rock FM », et nous n’avons pas été déçus du résultat ! Il nous a aussi proposé d’illuminer la salle avec quelques spots violacés bien placés pour rehausser notre thème couleur, et nous avons accepté avec plaisir.

Un repas bien animé

Nous avions nommé Monsieur Darling major de table, ce qui lui donnait le rôle d’organiser et gérer les animations. Il s’est arrangé avec le traiteur pour adapter le rythme du service à ce programme dont nous ne savions rien.

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Monsieur Darling caché derrière l’éventail de la mariée

Discours et diaporamas

Nous commençons par un discours très émouvant de ma maman. Puis nous enchaînons sur un diaporama réalisé par les parents de Monsieur Pragmatique retraçant les moments clés de sa vie et terminant avec des photos de notre Love Session, et une vidéo réalisée par mes sœurs incluant un aperçu de mon enterrement de vie de jeune fille, mais aussi une photo de ma grand-mère et moi le jour de ses 80 ans, quelques temps avant son décès. Cet interlude se termine avec un discours drôle et sincère de Monsieur Suri.

Nous sommes submergés d’amour par ces interventions.

Crédits photo : Photo personnelle

Le début du montage réalisé par mes sœurs

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Petit panel de réactions pendant les discours et diaporamas – en bas à droite, c’est ma tête quand j’ai vu la photo de ma grand-mère et moi, j’étais excessivement touchée que mes sœurs l’aient ainsi fait participer à notre mariage !

L’entrée succulente nous est ensuite servie, puis nous commençons un petit tour des tables pour discuter encore un peu avec ceux de nos convives que nous avons peu vu au vin d’honneur, tandis que certains invités s’éclipsent dans la deuxième salle pour goûter le candy bar ou passer devant l’objectif de notre studio photo et accompagner le cliché d’un mot dans notre livre d’or.

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

J’en ai aussi profité pour remercier mes sœurs pour leur implication dans notre décoration et leur magnifique vidéo

Jeux

Puis Monsieur Darling rassemble de nouveau tout le monde dans la salle principale car le temps des jeux est venu.

Ne désirant pas avoir un repas très plat, j’avais glissé à nos témoins un lien vers la page animations du site temoin-de-mariage.fr qui détaille les jeux les plus communs. Je ne crois pas qu’il s’en soient inspirés, mais nous n’avons clairement pas été déçus des jeux organisés par nos convives et animés par Monsieur Darling.

Plusieurs animations se succèdent ainsi autour du plat principal : d’abord un Elle ou Lui organisé par la sœur de Monsieur Pragmatique et son chéri, puis une variante du jeu des points communs et enfin le jeu des douze mois. Je ne saurais plus te dire comment Monsieur Darling a réussi à faire en sorte que l’enchaînement soit fluide et naturel, mais à aucun moment nous n’avons eu l’impression d’avoir une soirée trop dense en activités.

Elle ou Lui

Il s’agit d’un jeu très classique que tu connais déjà certainement : diverses propositions sont lues, et nous devons pour chacune indiquer auquel de nous deux elle s’applique le mieux.

Nous avons chacun une chaussure masculine et une chaussure féminine, fournis par mes beaux-parents, et devons lever l’escarpin quand la phrase me correspond plus qu’à Monsieur Pragmatique, ou la chaussure de ville dans le cas contraire.

Sur ce jeu, j’étais absolument en feu ! J’ai rarement hésité avant de lever l’une ou l’autre des chaussures, sauf quand j’ai dû faire répéter une question à ma belle-sœur car j’avais entendu de travers un mot qui donnait à sa phrase un sens un peu trop salace pour être vrai…

Nous sommes à peu près d’accord sur tout, preuve que nous nous connaissons bien et assumons nos travers. Nos amis sont surpris de découvrir que mon mari est un plus grand lecteur que moi, qui suis un vrai petit rat de bibliothèque.

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

La question finale « lequel de vous deux se lèvera le plus vite pour aller embrasser l’autre ? » nous prend un peu au dépourvu, mais je lève bien la chaussure à talon avant de me précipiter sur Monsieur Pragmatique, qui réfléchit encore à ce qu’il fallait faire.

Points communs

Pour ce jeu organisé par Mesdemoiselles Pétillante et Guimauve, nous devons évaluer chacun de notre côté le nombre d’invités ayant en commun une caractéristique annoncée (par exemple « né en mars », « gaucher », « parlant 3 langues au moins »), avant qu’il ne soit demandé aux personnes concernées de se lever pour vérifier notre estimation.

J’avais souvent vu la variante opposée de ce jeu (un numéro est annoncé, toutes les personnes ayant en commun la caractéristique secrète correspondant à ce numéro se lève et il faut deviner le point commun entre ces personnes), et j’ai beaucoup aimé aussi celle-ci.

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Monsieur Pragmatique visualise de façon bien plus précise que moi qui est droitier ou gaucher, et compte dans sa tête et à main levée pour obtenir une estimation finale presque parfaite (je crois qu’il avait oublié une personne sur nos cent-vingt convives) !

Mon mari remporte haut la main cette compétition ! Il gagne un câlin de la mariée.

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Douze mois

Autre grand classique des mariages, le jeu des douze mois a été proposé par un ami d’études de mon mari. Nos témoins nous avaient demandé un peu plus tôt de désigner à chacune de nos 10 tables au moins une personne extravertie, et ils avaient collé une sucette sous certaines des chaises correspondantes.

Monsieur Darling commence donc par demander à toutes les personnes ayant une sucette sous leur chaise de se rassembler devant la scène. Deux personnes manquent à l’appel. L’un de mes camarades d’études n’est pas venu à notre mariage (j’attends d’ailleurs toujours son message me prévenant de son absence… ou s’en excusant… d’autant plus que j’avais fait préparer du bœuf halal exprès pour sa compagne musulmane… mais je ne m’étais pas aperçue de son absence, qui a été gérée d’une main de maître par le traiteur, avant ce moment-là de la soirée !), et je m’étais trompée sur un ami de mes parents qui était en fait très mal à l’aise dans ce genre de jeu et qui a préféré prétendre ne pas avoir de sucette sous sa chaise. Monsieur Darling appelle donc deux volontaires supplémentaires, et le problème est vite réglé.

Ce jeu nécessite 13 joueurs, 13 chaises, et dure 12 rounds. Il s’agit d’une sorte de chasse aux trésor combinée aux chaises musicales.

Pour chaque tour, un « objet » est nommé, et tous les joueurs doivent se lever de leur chaise, et revenir s’asseoir le plus rapidement possible avec l’objet demandé. Pendant leur recherche, une chaise est retirée, et le joueur n’ayant plus de chaise disponible au moment de son retour est éliminé. Il doit alors piocher au hasard un mois de l’année et un gage associé à offrir aux mariés au cours du mois correspondant dans leur première année de mariage (certains des participants ont cru que le gage était à réaliser dans l’année calendaire qui suivait notre mariage, donc nous avons encore eu des cadeaux plus d’un an après notre joli jour !).

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Mademoiselle Ed est la première à être éliminée, après avoir fait une très belle glissade sur le parquet et atterri sur les genoux de mon papa qui lui a volé de justesse sa chaise.

Les objets des quêtes sont divers et variés, allant de « une chaussette gauche » à « une personne né en mai » en passant par le classique « un soutien-gorge » (plusieurs convives avaient d’ailleurs déjà dégrafé le leur en anticipation de ce round-là).

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Ma belle-sœur s’empresse de revenir avec son chéri pour la quête d' »un invité né en mai », tandis que d’autre convives lèvent la main en arrière-plan pour faire signe aux autres joueurs de venir les chercher

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

La victoire est remportée par ma belle-maman, qui avait prêté main forte pour l’installation la veille et savait par conséquent où trouver un rouleau de papier toilette sans avoir à descendre jusqu’aux toilettes en sous-sol

Les gages des douze mois devant ajouter du peps tout au long de notre première année de mariage étaient les suivants :

  • Janvier : inviter les mariés pour la galette des rois
  • Février : inviter les mariés pour les crêpes de la Chandeleur
  • Mars : offrir 2kg de Mars aux mariés (une autre possibilité est d’inviter les mariés pour une raclette car ça reste de saison)
  • Avril : offrir des lapins de Pâques aux mariés
  • Mai : offrir un bouquet de muguet aux mariés
  • Juin : offrir des tongs (ou un autre accessoire de plage) aux mariés
  • Juillet : inviter les mariés pour une soirée BBQ
  • Août : inviter les mariés à la piscine
  • Septembre : inviter les mariés au restaurant (une autre possibilité est d’inviter les mariés au musée)
  • Octobre : inviter les mariés pour un repas déguisé
  • Novembre : inviter les mariés pour une fondue
  • Décembre : offrir un calendrier de l’Avent aux mariés

En contrepartie, nous avons invité dans un beau restaurant la gagnante, c’est-à-dire ma belle-maman.

Nous avons beaucoup aimé revoir nos amis tout au long de l’année qui a suivi pour leur permettre d’honorer leur gage. Si nous avions déjà eu des enfants, je pense que nous aurions aussi apprécié de recevoir une soirée baby-sitting le mois de notre anniversaire de mariage.

Ce jeu installe en général une ambiance de folie, mais il peut aussi être un peu trop dynamique pour certaines personnes. Heureusement, il en existe de nombreuses variantes.

Mon autre version favorite est celle des ardoises : les 13 joueurs restent à leur table, mais doivent se mettre debout et réaliser dans un temps imparti un défi sur une ardoise (ou des post-its géants). Cela peut être de noter la couleur des murs, de rédiger un haiku en l’honneur de la mariée, de faire un rébus avec le prénom du père du marié, d’écrire le mois de naissance du marié, de dessiner autant de fleurs qu’il y a de lettres dans le nom de naissance de l’un ou l’autre des mariés (les malins choisiront le plus court des deux), d’écrire tous les prénoms des mariés dans l’ordre alphabétique, de dessiner une maison, d’écrire l’alphabet de droite à gauche ou avec les lettres en miroir, ou encore de gauche à droite mais de Z à A, etc. et pour départager les 2 derniers joueurs apparaît le défi d’être le premier à faire un selfie avec un des mariés et/ou son ardoise et de l’envoyer à l’animateur. Dans cette variante, les participants sont chronométrés et le dernier à lever son ardoise avec la bonne réponse est éliminé et se rassoit (et a donc un gage type jeu des 12 mois normal). Ceux qui se sont trompés ont l’opportunité de corriger leur réponse (il suffit de regarder les ardoises des autres, ou alors c’est annoncé), tant que tous les autres joueurs n’ont pas encore levé leur ardoise avec la bonne réponse. Rien n’interdit d’être aidé par ses voisins de table, pour garantir une ambiance des plus conviviales.
Le plus difficile dans cette version du jeu est c’est de bien savoir à chaque round quelle est la personne la plus lente à fournir la bonne réponse parmi les 13 joueurs répartis dans la salle.
Il peut donc être utile de tous les regrouper à un endroit, mais cela se fait au détriment de la coopération possible avec leurs voisins de table.

Sur mariages.net (attention, l’ortograf pik lé zieu), tu trouveras aussi des variantes avec un parapluie ou des ballons.

Pour finir, sache que j’ai aussi vu mentionner le fait de devoir aller chercher à chaque round un nouvel invité puis de danser un slow avec (ou pourquoi pas un rock ?), avant de revenir s’asseoir quand la musique coupe. Une variante plus proche du jeu original des chaises musicales.

Cafés et dessert

Pour l’arrivée et la découpe symbolique du gâteau, nous avons choisi Summertime blues d’Eddie Cochran.

À vrai dire, j’ai du mal à comprendre en quoi il s’agit d’un élément traditionnel des repas de mariage, mais je n’étais pas contre trinquer encore avec nos invités et nous nous sommes pliés à la coutume, en demandant au DJ de ne pas mettre la chanson jusqu’au bout afin de ne pas nous sentir tout bêtes à ne pas trop savoir quoi faire pendant de longues minutes.

En amenant la tour de gâteaux, le traiteur nous demande de faire semblant de couper le gâteau du dessus, juste pour la photo, car il a déjà coupé nos parts en cuisine, mais nous ne parvenons pas à être crédibles, et coupons donc une vraie part. On nous apporte ensuite deux flûtes pétillantes, et nous pouvons trinquer avec tous nos convives, avec du champagne cette fois.

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Crédit photo : Emma Godfrey Photography (http://www.emmagodfrey.com/)

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Crédits photo : Photo personnelle

Tu peux distinguer notre photographe sur cette image, ainsi que la décoration lumineuse faite par notre DJ

Pendant que la tour de gâteaux retourne en cuisine, le dessert est servi aux premiers invités, ainsi que les cafés, thés et tisanes et avec eux les Luxemburgerli récupérés en boutique et apportés à la Maison Puillérane le matin-même par Mademoiselle Guimauve (nous adorons ces mini-macarons zürichois, et voulions offrir les goûts framboise et pistache pour accompagner notre gâteau passion-framboise-chocolat. Malheureusement pour nous, le parfum pistache est saisonnier et n’était pas d’actualité l’été de notre mariage. Nous avons donc du nous rabattre sur champagne deluxe). Comme ces gourmandises sont trop grosses pour tenir sur la coupelle à côté des tasses, les serveurs en amènent une série à chaque table sur plusieurs petites assiettes.

Je crois que les invités n’ont pas très bien saisi de quoi il s’agissait, et nous avons oublié de récupérer le restant en cuisine lors du rangement. J’espère de tout cœur que les restes n’ont pas été jetés et qu’ils ont plutôt régalé les concierges de la salle.

Après le dessert est venu le temps de me changer pour notre ouverture de bal, et je te reparle de ça dans ma prochaine chronique !

Et toi, as-tu prévu des animations en quantité ou tout délégué ? As-tu (ou avais-tu) des espoirs secrets sur ce que vos familles et amis vous concoctent ? Raconte !



3 commentaires sur “Mon élégant mariage technophile : un souper animé et riche en émotions”

  • Votre repas était super animé !! Je ne connaissais pas la version des points communs par les mariés, c’est sympa aussi ! Et j’adore le jeu des 12 mois (malheureusement c’était difficile à organiser pour nous comme il aurait fallu donner l’objet en français ET en anglais en même temps !), mais ma soeur l’avait fait à son mariage, et j’avais eu le gage raclette en novembre ahah !

  • Oooh votre repas avait l’air top ! Tellement d’animations chouettes !!
    Et j’avoue que nous non plus on n’a pas trop compris pourquoi cette tradition au moment du dessert… Ca a été un sacré « awkward moment » pour nous, on ne s’était pas renseignées et on n’avait aucune idée de ce qu’on attendait de nous xD mais bon, aujourd’hui on en rigole !

  • Trop chouettes toutes ces animations !! J’adore le elle et lui avec vos chaussures !! Et je ne connaissais pas non plus les points communs organisé dans ce sens, j’avoue que je suis impressionnée par M. pragmatique ! C’est super dur comme question le nombre de gauchers ! En tout cas on voit que vous avez passé un super dîner et que vos invités n’ont pas eu le temps de s’ennuyer !

Commente ici !